Connectez-vous à nous

Marché immobilier: le ralentissement est généralisé

Actualités

Marché immobilier: le ralentissement est généralisé

HABITATION. Contrairement au secteur de la maison neuve, où on enregistre d’importantes variations entre Laval et Montréal, le marché immobilier est frappé d’un ralentissement généralisé à l’échelle métropolitaine.

Commentaires

Au cours des 6 premiers mois de l’année, la Chambre immobilière du Grand Montréal (CIGM) a observé une baisse de 4 % des ventes résidentielles par rapport au niveau d’activité enregistré à la même période l’an dernier.

Pendant ce temps, le nombre d’inscriptions en vigueur sur le système Centris a crû de 10 % pour atteindre 34 478 au 30 juin.

À Laval, les 2344 transactions apparaissant au bilan de mi-année de la CIGM représentent un recul de 5 %, tandis que l’offre de 3596 propriétés à vendre sur l’île est en hausse de 13 %.

À mi-parcours, le prix médian de la maison unifamiliale en 2014 a augmenté de 1 % à Laval tout comme dans la région métropolitaine de recensement (RMR) de Montréal.

La maison individuelle en propriété absolue trouve ainsi preneur, à Laval, au prix médian de 288 500 $ contre 280 000 $ à l’échelle du Grand Montréal.

Du côté de la copropriété, le prix médian de 213 000 $ à Laval grimpe de 1 %, alors qu’il stagne dans la grande région métropolitaine à 226 000 $.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste à l'économie et la politique municipale , Stéphane.st-amour@2m.media , 450-667-4360 poste : 3523

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page