Connectez-vous à nous

Les Québécois seront nombreux au camp du Rocket

Hockey

Les Québécois seront nombreux au camp du Rocket

HOCKEY. Le camp d’entraînement du Rocket de Laval de la Ligue américaine de hockey (AHL) prendra son envol le lundi 25 septembre et les Québécois devraient y être nombreux.

Commentaires

Le club-école du Canadien de Montréal compte dans ses rangs le gardien de but Zachary Fucale, le défenseur Simon Bourque qui a remporté la coupe du Président avec les Sea Dogs de Saint John le printemps dernier, les attaquants Antoine Waked, Daniel Audette et Jérémy Grégoire.

Éric Gélinas, défenseur qui a obtenu un essai au camp du Canadien, pourrait aussi s’ajouter au groupe. C’est sans parler des invitations à Maxime Fortier, Alexandre Alain et Jordan Boucher.

Premières coupures

Le Canadien a procédé à ses premières coupures, le 22 septembre. Il a retranché Willie Corrin, Keven Dufour, Alexandre Goulet, Jordan Boucher, James McEwan et Saverio Posa qui vont se rapporter au camp du Rocket de Laval.

Gagner

Le succès d’une équipe passe par la victoire, mais le directeur général du Rocket, Larry Carrière, est d’avis que la présence de Québécois et le caractère seraient aussi des ingrédients importants menant au succès.

La filiale du Canadien a participé aux séries éliminatoires de la Ligue américaine pour la première fois en six ans, le printemps dernier.

«Notre objectif est de gagner à Laval et Montréal. Ce sont de grands marchés de hockey. C’est très important d’avoir une culture gagnante dans une organisation», explique Larry Carrière.

Selon lui, il est important d’implanter une attitude gagnante à tous les niveaux d’une organisation même si le but ultime du club-école se veut de développer des joueurs pour le grand club.

Le directeur général croit fermement que les installations de la Place Bell faciliteront le travail de tous. «Les joueurs joueront dans une ambiance de hockey, avance-t-il. La pression exercée par les médias et les amateurs est positive.»

D’ailleurs, les amateurs auront une meilleure idée des espoirs du Tricolore. C’était moins évident lorsque la filiale se trouvait à Saint John’s ou à Hamilton, mais là, ils seront tout près.

Radio et télévision

Les matchs du Rocket seront transmis à la radio sur les ondes du 91,9 et de TSN 690. Au cours des prochaines semaines, une sélection de 16 parties du club sera présentée à RDS les mercredis, vendredis et samedis. La joute d’ouverture du 6 octobre sera télédiffusée sur RDS2, dès 19h30.

Rappelons que le Rocket fera son entrée officielle le 6 octobre face aux Sénateurs de Belleville. Le premier match préparatoire se tiendra le samedi 30 septembre contre cette même formation.

Le club-école du Canadien de Montréal compte dans ses rangs le gardien de but Zachary Fucale, le défenseur Simon Bourque qui a remporté la coupe du Président avec les Sea Dogs de Saint John le printemps dernier, les attaquants Antoine Waked, Daniel Audette et Jérémy Grégoire.

Éric Gélinas, défenseur qui a obtenu un essai au camp du Canadien, pourrait aussi s’ajouter au groupe. C’est sans parler des invitations à Maxime Fortier, Alexandre Alain et Jordan Boucher.

Premières coupures

Le Canadien a procédé à ses premières coupures, le 22 septembre. Il a retranché Willie Corrin, Keven Dufour, Alexandre Goulet, Jordan Boucher, James McEwan et Saverio Posa qui vont se rapporter au camp du Rocket de Laval.

Gagner

Le succès d’une équipe passe par la victoire, mais le directeur général du Rocket, Larry Carrière, est d’avis que la présence de Québécois et le caractère seraient aussi des ingrédients importants menant au succès.

La filiale du Canadien a participé aux séries éliminatoires de la Ligue américaine pour la première fois en six ans, le printemps dernier.

«Notre objectif est de gagner à Laval et Montréal. Ce sont de grands marchés de hockey. C’est très important d’avoir une culture gagnante dans une organisation», explique Larry Carrière.

Selon lui, il est important d’implanter une attitude gagnante à tous les niveaux d’une organisation même si le but ultime du club-école se veut de développer des joueurs pour le grand club.

Le directeur général croit fermement que les installations de la Place Bell faciliteront le travail de tous. «Les joueurs joueront dans une ambiance de hockey, avance-t-il. La pression exercée par les médias et les amateurs est positive.»

D’ailleurs, les amateurs auront une meilleure idée des espoirs du Tricolore. C’était moins évident lorsque la filiale se trouvait à Saint John’s ou à Hamilton, mais là, ils seront tout près.

Radio et télévision

Les matchs du Rocket seront transmis à la radio sur les ondes du 91,9 et de TSN 690. Au cours des prochaines semaines, une sélection de 16 parties du club sera présentée à RDS les mercredis, vendredis et samedis. La joute d’ouverture du 6 octobre sera télédiffusée sur RDS2, dès 19h30.

Rappelons que le Rocket fera son entrée officielle le 6 octobre face aux Sénateurs de Belleville. Le premier match préparatoire se tiendra le samedi 30 septembre contre cette même formation.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste sport et communauté

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Hockey

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page