Connectez-vous à nous

Les mises en chantier ont presque doublé en 2015

lidl opening times today

Actualités

Les mises en chantier ont presque doublé en 2015

CONSTRUCTION RÉSIDENTIELLE. Après trois années de vaches maigres, le marché lavallois de la construction domiciliaire a connu un important regain en 2015.

Commentaires

Avec près de 2000 logements sortis de terre, les mises en chantier ont crû de 91 % en comparaison au niveau d’activité enregistré l’année précédente.

À l’échelle du Grand Montréal, Laval affiche de loin la hausse la plus spectaculaire, devant Vaudreuil-Soulanges et la Rive-Sud, qui améliorent leur bilan respectif de 31 et 30 %. À l’inverse, l’île de Montréal termine l’année avec un recul de 31 %.

Toujours selon les chiffres rendus publics par la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL), le 11 janvier, la Rive-Nord boucle son année avec une hausse de 8 %.

Tous secteurs géographiques confondus, la région métropolitaine de recensement (RMR) de Montréal a vu son parc immobilier se bonifier de 18 744 habitations l’an dernier, une performance sensiblement identique à celle de 2014.

Gros mois de décembre

Laval a terminé l’année comme elle l’avait débutée.

Les 258 logements amorcés en décembre représentent une hausse de 300 % par rapport aux 64 unités dont on avait coulé les fondations à pareille date, l’année dernière.

Rappelons qu’après une année de misère en 2014, la ville-région avait démarré 2015 sur les chapeaux de roues avec la mise en chantier de 225 unités d’habitation contre une cinquantaine en janvier 2014.

«En décembre, la tendance est demeurée relativement élevée par rapport aux niveaux observés ces dernières années dans la grande région de Montréal», observe David L’Heureux, chef analyste à la SCHL pour Montréal.

De fait, les logements y sont en hausse de tout près de 40 % comparativement à décembre 2014.

Logements locatifs

Le segment du logement locatif occupe à lui seul 45 % de l’ensemble des 1965 habitations construites en sol lavallois en 2015.

Pour le seul mois de décembre, il compte pour 9 unités sur 10!

Une situation qui n’est pas unique à Laval, signale M. L’Heureux. Il en veut pour preuve l’augmentation de près de 80 % des logements locatifs à l’échelle métropolitaine.

«Cette hausse découle de la construction de résidences pour personnes âgées, mais aussi de la forte hausse des mises en chantier de logements locatifs traditionnels.»

Second créneau en importance à Laval, les 785 copropriétés comptent pour 40 % du marché résidentiel, ce qui laisse loin derrière les maisons unifamiliales, jumelées et en rangée dont les niches de marché sont en sérieuse perte de vitesse.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste à l'économie et la politique municipale , Stéphane.st-amour@2m.media , 450-667-4360 poste : 3523

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

555
Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
342
Haut de page