Connectez-vous à nous

Les dissidents du ML gardent la porte ouverte

Actualités

Les dissidents du ML gardent la porte ouverte

Dix jours après que deux des leurs eurent regagné les rangs du Mouvement lavallois – Équipe Marc Demers, les huit dissidents restants souhaitent poursuivre la médiation amorcée à la fin du printemps.

«Nous désirons simplement donner plus de temps à la mise en place d’une véritable médiation, explique le conseiller municipal de Marigot, Daniel Hébert, dans un communiqué publié le 27 août. Nous espérons une plus grande ouverture de la part de Marc Demers et des solutions qui prendront en considération nos demandes.»

Rappelons que le 5 juin, en réaction au style de gestion autocratique reproché à leur chef, 10 élus s’étaient retirés avec fracas du caucus du ML, laissant le maire Demers en situation minoritaire au conseil municipal.

Proposition

Revenant sur la rencontre du 15 août, qui impliquait M. Demers et l’ensemble de ses élus en présence du médiateur, le conseiller de Vimont, Michel Poissant, estime que «certains irritants ont été glissés sous le tapis», avant d’ajouter que son groupe allait «prendre le temps de regarder ce qui se passe vraiment avant de [se] positionner».

À ce jour, 8 des 10 élus qui avaient pris leur distance avec le parti ne voient toujours plus les intérêts de leurs citoyens dans les décisions prises par Marc Demers et son cabinet, disent-ils.

Parmi leurs revendications, notons un style de gestion qu’ils souhaitent plus ouvert, transparent et inclusif.

À titre d’exemple, les dissidents déplorent la mise en place, la semaine dernière, d’une «dangereuse piste cyclable sur le boulevard St-Elzéar» sans que le conseiller municipal de l’endroit, Michel Poissant, n’ait été consulté.

Encore quelques semaines

Disant respecter la décision des collègues Sandra El-Helou (Souvenir-Labelle) et Aram Elagoz (Renaud) d’avoir réintégré le caucus du parti, le groupe des huit se donne encore «quelques semaines pour observer l’évolution des relations» avant de statuer sur son avenir politique.

Soulignons que le 17 août, Marc Demers affirmait que la proposition de changements – présentée deux jours plus tôt – visant le fonctionnement de son caucus se voulait «une réponse constructive» aux demandes des élus qui lui ont fait faux bond.

«J’espère profondément qu’elle saura en convaincre d’autres de poursuivre leur engagement sous la bannière du Mouvement Lavallois», faisait-il part en annonçant le retour de deux d’entre eux.

 

Commentaires

Journaliste à l'économie et la politique municipale , Stéphane.st-amour@2m.media , 450-667-4360 poste : 3523

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page