Connectez-vous à nous

Les bénévoles sont essoufflés

Actualités

Les bénévoles sont essoufflés

COMMUNAUTAIRE. Même si l’Association des Popotes Roulantes de Laval (APRL) compte 377 bénévoles dans le giron de ses cuisines, il n’en demeure pas moins qu’elle est toujours prête à en accueillir davantage.

Commentaires

Malgré ce nombre important, la directrice générale, Agnës Charland-Sinotte, affirme avoir un grand besoin de bénévoles, car les bénéficiaires ont augmenté de 2,29 % par rapport à l’année 2015-16. Près de 150 000 repas chauds ont été livrés aux 1829 bénéficiaires, en 2016-17.

«Nous en avons besoin de 25 nouveaux bénévoles immédiatement en raison de la fermeture des fermes artisanales Saint-Ferdinand et Sainte-Rose durant l’été», explique-t-elle. Nos bénévoles sont essoufflés. La moyenne d’âge est de 66 ans.»

L’Association des Popotes Roulantes de Laval, qui en compte huit à Laval, est à la recherche de chauffeurs avec voiture et permis de conduire en règle, baladeurs (personne qui accompagne le chauffeur et porte les repas aux bénéficiaires) et aide à la cuisine.

Un service essentiel

Les bénévoles derrière cet organisme à but non lucratif permettent aux gens avec des problèmes de santé, une perte d’autonomie, un handicap et en convalescence d’avoir accès à des repas équilibrés. Les personnes âgées de 70 ans ou plus ont par ailleurs aussi accès à ce service, qui aide plusieurs personnes à sortir de leur solitude.

«Notre mission est de plus en plus difficile à réaliser, admet Mme Charland-Sinotte. La grande problématique c’est que nous devons compter sur l’action bénévole et les subventions. On constate une diminution des deux. C’est un service de première ligne. Manger est un besoin primaire.»

Les deux plus grosses popotes roulantes de Laval, le Centre SCAMA (Chomedey) et le Service bénévole d’entraide Vimont-Auteuil (SBEVA) préparent et livrent 200 repas par jour.

Repas congelés

Certaines popotes offrent par ailleurs des repas congelés sur demande pour les week-ends. Les bénéficiaires peuvent recevoir des repas de deux popotes différentes qui se relaient les unes les autres durant certains jours ou certaines périodes. Les popotes ne préparent pas de plats spéciaux ni de diètes particulières bien que les mets sont cuisinés sans excès de gras ni de sel et que le dessert peut être réduit en sucre sur demande pour la clientèle diabétique. «Nous préparons aussi environ 50 000 repas congelés par année», termine la directrice générale de l’APRL, Agnës Charland-Sinotte.

 

Statistiques en 2016-2017

Repas livrés: 149 687

Bénéficiaires: 1829

Bénévoles: 377

Km parcourus: 138 045

Nb d’heures de bénévolat: 46 098

Malgré ce nombre important, la directrice générale, Agnës Charland-Sinotte, affirme avoir un grand besoin de bénévoles, car les bénéficiaires ont augmenté de 2,29 % par rapport à l’année 2015-16. Près de 150 000 repas chauds ont été livrés aux 1829 bénéficiaires, en 2016-17.

«Nous en avons besoin de 25 nouveaux bénévoles immédiatement en raison de la fermeture des fermes artisanales Saint-Ferdinand et Sainte-Rose durant l’été», explique-t-elle. Nos bénévoles sont essoufflés. La moyenne d’âge est de 66 ans.»

L’Association des Popotes Roulantes de Laval, qui en compte huit à Laval, est à la recherche de chauffeurs avec voiture et permis de conduire en règle, baladeurs (personne qui accompagne le chauffeur et porte les repas aux bénéficiaires) et aide à la cuisine.

Un service essentiel

Les bénévoles derrière cet organisme à but non lucratif permettent aux gens avec des problèmes de santé, une perte d’autonomie, un handicap et en convalescence d’avoir accès à des repas équilibrés. Les personnes âgées de 70 ans ou plus ont par ailleurs aussi accès à ce service, qui aide plusieurs personnes à sortir de leur solitude.

«Notre mission est de plus en plus difficile à réaliser, admet Mme Charland-Sinotte. La grande problématique c’est que nous devons compter sur l’action bénévole et les subventions. On constate une diminution des deux. C’est un service de première ligne. Manger est un besoin primaire.»

Les deux plus grosses popotes roulantes de Laval, le Centre SCAMA (Chomedey) et le Service bénévole d’entraide Vimont-Auteuil (SBEVA) préparent et livrent 200 repas par jour.

Repas congelés

Certaines popotes offrent par ailleurs des repas congelés sur demande pour les week-ends. Les bénéficiaires peuvent recevoir des repas de deux popotes différentes qui se relaient les unes les autres durant certains jours ou certaines périodes. Les popotes ne préparent pas de plats spéciaux ni de diètes particulières bien que les mets sont cuisinés sans excès de gras ni de sel et que le dessert peut être réduit en sucre sur demande pour la clientèle diabétique. «Nous préparons aussi environ 50 000 repas congelés par année», termine la directrice générale de l’APRL, Agnës Charland-Sinotte.

 

Statistiques en 2016-2017

Repas livrés: 149 687

Bénéficiaires: 1829

Bénévoles: 377

Km parcourus: 138 045

Nb d’heures de bénévolat: 46 098

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste sport et communauté

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page