Connectez-vous à nous

Les 20 trésors culturels de Laval bientôt connus

lidl opening times today

Culture

Les 20 trésors culturels de Laval bientôt connus

SOCIÉTÉ. Tout comme d’autres municipalités à travers le Québec, Ville de Laval sonde actuellement sa population pour identifier 20 trésors culturels ayant été créés sur son territoire: bâtiment, spécialité culinaire, œuvre, personnage (fictif ou réel), œuvres ou patrimoine physique sinon naturel.

Commentaires

À l’occasion du 20e anniversaire des Journées de la culture, qui auront lieu les 30 septembre, 1er et 2 octobre, on dévoilera la liste de ces merveilles qui font la fierté des Lavallois.

Les citoyens ont encore jusqu’au 14 août pour faire part de leur choix. Ce sondage (http://bit.ly/2ahLr8t), rapide et facile à remplir, est disponible sur le site Internet de la Ville, dans la section «Activités/Journées de la culture».

Un comité de sélection se réunira pour choisir les 20 trésors culturels de Laval parmi ceux proposés par les citoyens et la liste finale sera diffusée en septembre sur le site Internet de la Ville, dans la section Culture, ainsi que sur le site des Journées de la culture.

Le poète

La renommée du poète Fernand Ouellette franchit les frontières de la Francophonie et lui a donné accès aux plus grands honneurs dont le dernier en date est le titre d’Officier de l’Ordre national du Québec.

S’il apprécie encore ses promenades le long d’un pont Viau qu’il trouve toujours aussi beau dans sa structure, celui qui demeure l’un des rares Lavallois à posséder sa notice dans les dictionnaires des noms propres a rapidement pensé au Centre de la nature, la Maison des arts et l’Orchestre symphonique de Laval dirigé par Alain Trudel.

La musicienne

Récemment en vedette au Festival international de jazz de Montréal, mettant à l’avant son retour sur scène avec grand orchestre pour un album de compositions originales inspirées de danses latines et internationales, la pianiste Lorraine Desmarais n’a jamais caché sa fierté d’avoir grandi en sol lavallois et continue d’arpenter les rues et parcs du secteur Auteuil.

Pour la musicienne carburant à l’art de scène, les premiers coups de cœur ne surprendront personne avec la Salle André-Mathieu et la Maison des arts pour «leur apport magistral et respectif selon les genres à la diffusion de la culture québécoise, nationale et internationale.»

Elle ajoutera l’église Sainte-Rose-de-Lima, ce lieu de recueillement religieux et diffusion des arts, ainsi que le Centre de la nature pour son caractère familial idéal pour la détente, les marches paisibles et les concerts estivaux autant classiques, symphoniques que populaires.

L’écrivaine

Fondatrice et présidente de la Fondation lavalloise des lettres, écrivaine reconnue pour son œuvre sensible, sans oublier l’affection que lui porte le Brésil pour son travail sur Clarice Lispector, Claire Varin a préféré rendre hommage à des artistes disparus ou œuvres achevées.

L’auteure de Désert désir et Le carnaval des fêtes tient à ce qu’on se souvienne d’Anne-Marie Alonzo (1951-2005), créatrice de la maison d’édition, revue multidisciplinaire et Festival de TROIS, une figure incontournable du paysage littéraire de Laval s’il en est une.

Le théâtre en rivière de Sylvain Lamy, alias le Capitaine Dubord, et les tableaux de Marc-Aurèle Fortin, inspirés des paysages de Sainte-Rose, lieu de sa naissance, complètent ses choix, bien qu’elle insiste pour judicieusement ajouter la mémoire de Michel Caillou, un autre géant ayant établi son travail de créateur sur l’île Jésus.

Le peintre

Lauréat 2015 du Mois de l’histoire des Noirs, président du regroupement Les Artistes de Réminiscence, Alix Rey craque aussi pour la Maison des arts, le Vieux Sainte-Rose et les alentours de la galerie La Vieille Caserne, ainsi que le Centre de la nature, particulièrement quand il accueille Festival folklorique latino-américain de l’Association hispanophone de Laval.

Rappelons qu’après avoir pratiqué la médecine pendant 35 ans aux États-Unis, travaillant notamment à l’Institut National de la Santé Mentale et l’Université du Maryland, Alix Rey a renoué avec sa passion des arts visuels de tradition haïtienne auprès d’artistes tels que Khalil Antoniades et Houmano Eustache.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Rédacteur en chef, journaliste à la culture et aux faits divers, Benoit.leblanc@2m.media, 450-667-4360 poste : 3526

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Culture

555
Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
342
Haut de page