Connectez-vous à nous

Le Rugby gagne en popularité sur l’Île Jésus

lidl opening times today

Sports

Le Rugby gagne en popularité sur l’Île Jésus

Avec entre 8 à 10 rencontres au calendrier, les deux formations des Nomades ont amorcé leur saison le 11 mai à la maison, deux matchs bien différents.

«Pour les femmes, ça n’a pas super bien été, elles ont perdu 65 à 19, confie Tommy Racicot, le président du club. Du côté des hommes, ils ont aussi perdu, mais dans une rencontre plus serrée. Ça s’est terminé 25 à 22 face à une équipe beaucoup plus expérimentée.»

Cela fait plus de 26 ans que les Nomades de Laval, au Rugby, ont trouvé refuge sur l’Île Jésus. Associé à la ligue provinciale gérée par Rugby Quebec, le club lavallois compte cette saison deux formations, femmes et hommes, dans un style de rugby à 15.

Catégorie de jeu

La ligue est séparée en divisions commençant avec le niveau le plus élevé, la superligue, s’en suit la provinciale 1, 2 et 3 et la ligue de développement 1 et 2. La troupe féminine a débuté l’année en provinciale 1 après avoir terminé première au niveau 2 l’an dernier.

«Elles ont très bien fait, baissant pavillon en finale, explique Tommy Racicot. [Par contre], comme c’est le classement de la saison régulière qui est utilisé, elles ont été promues.»

Quant à la formation masculine, elle se trouve présentement en ligue de développement 1 après s’être aussi inclinée en finale la saison dernière.

La ligue compte environ 65 équipes provenant de Laval, Rimouski, Val d’or, Québec, Mont-Tremblant, Sherboorke et même Ottawa. (Photo gracieuseté – Rejean Poudrette)

«L’équipe est en reconstruction, déclare celui qui dirige le club depuis quatre ans. On a perdu beaucoup de vétérans.»

Comparativement à la précédente campagne, les Nomades peuvent compter sur un bassin de joueurs d’âge junior plus grand.

«On a maintenant 17 jeunes inscrits à ce niveau contre 9 en 2018, précise Tommy Racicot. Rugby Québec investit beaucoup et ça commence à se développer.»

La prochaine journée de rugby est prévue le samedi 15 juin au parc Chénier, dans Pont-Viau, alors que les deux formations seniors fouleront le terrain.

«Nous travaillons pour que les juniors soient aussi de la partie», conclut celui qui pratique le sport depuis 14 ans.

 

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste aux sports et à la technologie, nstgermain@2m.media , 450-667-4360 poste : 3530

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Sports

555
Publicité

Nous suivre sur Facebook

Publicité
342
Haut de page