Connectez-vous à nous

Le milieu des affaires pédale pour guérir le diabète

Actualités

Le milieu des affaires pédale pour guérir le diabète

SANTÉ. Depuis 2009, le milieu des affaires se donne rendez-vous au Centropolis pour participer à une activité de financement de la Fondation de la recherche sur le diabète juvénile (FRDJ).

Commentaires

Le 23 septembre, plus de 460 personnes ont pris part à la Révolution FRDJ Roulons pour vaincre le diabète. L’an dernier, les participants avaient amassé 140 000 $, alors que l’objectif de 2016 a de 120 000 $ a été dépassé.

Cette activité de financement est un défi sur vélo stationnaire au cours duquel des équipes de 5 cyclistes se relaient toutes les 7 minutes pendant 40 minutes. Celles-ci se faisaient concurrence, afin d’accumuler le plus de kilomètres et de recueillir le plus d’argent.

«Parmi les nouveautés, on note le changement de nom de l’événement, la création de quatre formations municipales et aussi celles des pompiers, policiers et de la STL», souligne Emmanuel Fritsch, responsable des communications de FRDJ.

Le directeur du Service de police, Pierre Brochet, et quelques membres de la direction ont pris part à la fête. «C’est une belle cause. Notre mission comme policiers est d’aider les personnes les plus vulnérables. Nous sommes fiers de nous associer à cette cause pour les jeunes et moins jeunes qui ont le diabète», mentionne celui qui a donné quelques coups de pédales.

L’histoire ne dit pas s’il a pu rejoindre et intercepter la dame qui roulait devant lui. «Elle roulait tellement rapidement qu’elle aurait pu avoir une contravention», a confié avec humour Franco Di Genova, porte-parole de la Police.

Les coprésidentes d
Les coprésidentes d’honneur Sarine Boumerhi et Karine Eid ont amassé plus de 120 000 $.  ©Photo – Sylvain Lamarre

Rouler 60 minutes

La coprésidente d’honneur, Karine Eid, de BMO, a relevé un défi de taille en roulant 60 minutes. «Je suis en bonne condition physique. C’est une cause qui me tient à cœur, ça touche beaucoup de monde. Tout comme BMO, c’est ma façon de redonner à la communauté.

«On a triplé nos dons, passant de 7000 à 20 000 $ cette année», ajoute-t-elle fièrement.

RBC l’équipe à battre

Sarine Boumerhi, directrice de comptes chez RBC, ne s’est pas fait tordre un bras pour agir titre de coprésidente d’honneur de l’événement. «C’est normal de redonner, ça fait partie de nos valeurs. Ça nous fait plaisir d’être l’équipe à battre et si une équipe devait nous devancer, ça serait excellent pour la recherche. On amasserait plus d ‘argent», admet-elle.

«Nous voulons battre notre record. L’an dernier, nous avions amassé 27 000 $», conclut-elle.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste sport et communauté

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page