Connectez-vous à nous

Le Collège Montmorency se met au covoiturage

Communauté

Le Collège Montmorency se met au covoiturage

L’auto en solitaire n’a plus la cote au Collège Montmorency. Depuis la fin du mois de janvier, 70 étudiants ont fait serment d’allégeance au covoiturage, en s’inscrivant au nouveau programme allégo de l’établissement.

Commentaires

Le covoiturage est la première étape du programme, qui vise à promouvoir toutes les alternatives à la voiture solo, explique Lysanne Lacouture, régisseure des services communautaires du collège. Les étudiants et employés de l’établissement scolaire qui se convertissent au jumelage passager-conducteur peuvent utiliser le système informatisé mis au point par l’Agence métropolitaine de transport (AMT). «Avant, on avait seulement un babillard, où étaient affichées les demandes des uns et les offres des autres», relate Mme Lacouture.

Des avantages

Désormais, tout est pensé pour que l’option de l’auto communautaire ne soit plus synonyme de casse-tête. Avec l’adhésion au programme de covoiturage, vient les avantages: coupons d’essence, cadeaux et trois retours garantis en taxi aux passagers participants en cas d’urgence.

D’autres mesures incitatives sont actuellement envisagées, comme des places de stationnement réservées. «Il faut qu’on examine ça pour voir jusqu’où on veut aller», avance Lysanne Lacouture.

Le collège est à peaufiner le reste de son plan d’action. La prochaine offensive est attendue pour le printemps. Le vélo volera alors la vedette. Des mesures telles que l’installation de supports à vélo à différents endroits sur le campus pourraient voir le jour afin d’inciter le plus de gens possible à se déplacer sur deux roues.

La création d’un parc de vélos libre-service, comme celui mis à la disposition des employés de l’arrondissement Saint-Laurent, sur l’île de Montréal, fait aussi partie des idées explorées, tout comme des cliniques d’ajustement de vélos.

La Société de transport de Laval (STL) travaille également de concert avec la direction du collège depuis les balbutiements du projet. «Nous, on s’occupe du volet counseling, pour tout ce qui est relatif au transport public», explique le porte-parole de la STL, Marc Laforge.

Avec, en toile de fond, le nouveau réseau de transport par autobus arrimé aux stations de métro lavalloises, la Société sera en mesure de fournir, par exemple, des suggestions de trajet sur une base individuelle aux étudiants et aux employés qui en feront la demande, illustre Mme Lacouture.

La démarche allégo, pilotée par l’AMT, est parrainée par le Centre de Gestion des déplacements (CGD) Saint-Laurent, dans son application au quotidien au Collège Montmorency. Le CGD, situé dans l’arrondissement Saint-Laurent, développe, à titre de consultant, des solutions de gestion des déplacements pour les entreprises et les institutions qu’il dessert. Ce type de service n’est plus offert sur le territoire de Laval, depuis la disparition d’Allégo Laval.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...
Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Communauté

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page