Connectez-vous à nous

Le centre-ville a trouvé son identité

lidl opening times today

Actualités

Le centre-ville a trouvé son identité

«Le secteur Montmorency sera dorénavant associé à la création, l’innovation, la culture et au savoir», a déclaré le maire Marc Demers en dévoilant le lauréat du concours de design pluridisciplinaire Métamorphoses créatives pour le centre-ville de Laval.

«Grâce à ce concours, nous pouvons enfin voir la future allure d’un quadrilatère important du centre-ville», s’est-il réjoui tout en ajoutant que «Laval s’affirme comme une leader en matière de développement culturel».

Distinctive et exclusive, la signature du coeur du centre-ville lavallois proposera un parcours expérientiel, des éléments signalétiques, du mobilier urbain et autres aménagements légers. (Photo gracieuseté)


Vision culturelle

Devant les trois autres équipes finalistes, le consortium formé des firmes montréalaises Conscience urbaine et Collectif Escargo et de la longueilloise Petrone Architecture a enlevé les grands honneurs de ce concours lancé au printemps dans le but de doter d’un concept visuel et narratif le secteur le plus chaud de l’île Jésus.

Ce triomphe lui vaut du coup un contrat d’une valeur de 130 000 $ pour parachever son concept et élaborer ses lignes directrices. Ainsi, à l’automne 2020, on posera le premier jalon de cette identité à la faveur d’un aménagement réalisé au coût de 150 000 $.

Jugée d’une «grande sensibilité», la trame narrative «s’inscrit parfaitement dans la vision culturelle du secteur» délimité par l’autoroute des Laurentides et les boulevards de la Concorde/Notre-Dame, de l’Avenir et Saint-Martin.

Les concepteurs suggèrent «une trame narrative mettant en valeur une machine qui brode, à échelle humaine, la dentelle du tissu urbain» et qui «amène l’idée que le cœur de Laval est habité et porteur de culture depuis des temps immémoriaux», dit-on.

«Le concept fait référence à l’identité lavalloise, mais également à son développement, à son avenir, résume Stéphane Boyer, vice-président du comité exécutif. Les citoyens nous ont demandé un centre-ville où ils pourront vivre, socialiser, se divertir, travailler et étudier. C’est ce que nous souhaitons leur offrir.»

Quant à l’artiste et présidente du jury, Ayana O’Shun, elle fait valoir une «trame narrative forte qui réunit les citoyens autour d’un projet d’art et de design qui suscite l’imaginaire».

Une troisième planche illustrant ce à quoi pourrait ressembler l’aménagement du secteur Montmorency. (Photo gracieuseté)


Exposition

Jusqu’au lundi 11 novembre, le public pourra visualiser le concept lauréat actuellement exposé sur la place publique Claude-Léveillée.

Les Lavallois y sont à même d’apprécier les planches visuelles des consortiums finalistes dont celui composé des firmes Sans façon et Architecturama et de leurs collaborateurs Balistique, Amery Calvelli et Claude Gosselin.  Incidemment, le jury a décerné à cette équipe une mention spéciale, saluant son «approche innovante plaçant le public et les créateurs au cœur de la transformation du secteur». Tout le visuel peut également être consulté sur le site de la Ville.

Celle-ci rappelle que ce concours de design a été financé à même le Fonds d’appui au rayonnement des régions (FARR) du ministère des Affaires municipales et de l’Habitation.

Commentaires

Journaliste à l'économie, l'environnement, le logement et la politique municipale, provinciale et fédérale, Stéphane.st-amour@2m.media , 450-667-4360 poste : 3523

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

555
Publicité

Nous suivre sur Facebook

Publicité
342
Haut de page