Connectez-vous à nous

Le cannabis inquiète aussi sur les routes

lidl opening times today

Actualités

Le cannabis inquiète aussi sur les routes

Alors que le Service de police de Laval se prépare à tenir un nouveau barrage routier dans la soirée du vendredi 28 décembre, l’Association canadienne des automobilistes (CAA) révèle que les Canadiens s’inquiètent de voir augmenter sur les routes le nombre de conducteurs ayant consommé du cannabis durant les fêtes de fin d’année.

Près de trois répondants sur quatre (73 %) pressentent qu’il y aurait une recrudescence de personnes conduisant sous l’effet de la marijuana ces dernières semaines.

L’inquiétude pourrait être fondée puisque selon ce même sondage, seulement 66 % des jeunes Canadiens qui prévoient consommer du cannabis ont affirmé qu’ils ne prendraient pas le volant ensuite (autrement dit, un répondant sur trois le ferait!), une proportion nettement inférieure au 89 % des jeunes conscientisés quant à l’alcool.

«Les jeunes sont ceux qui risquent le plus de croire qu’ils conduisent aussi bien ou même mieux lorsqu’ils sont gelés», d’expliquer via communiqué Jeff Walker, gestionnaire stratégique principal de la CAA.

«La recherche a prouvé le contraire, mais notre sondage indique combien il est nécessaire de poursuivre la sensibilisation. Il faut le marteler : la drogue, c’est comme l’alcool. Dans les deux cas, il ne faut pas conduire après en avoir pris, il faut prévoir d’autres moyens de rentrer chez soi.»

Le sondage de la CAA a été mené en décembre 2018 auprès de 2006 Canadiens. Un échantillon probabiliste de même taille aurait conduit à une marge d’erreur de ± 2,2 %, 19 fois sur 20.

Sans être totalement rassurants, les chiffres pour l’ensemble de la population canadienne étaient quand même plus encourageants. Globalement, 92 % des Canadiens rentreraient par d’autres moyens (service de raccompagnement, taxi, chauffeur désigné) après avoir bu de l’alcool, mais seulement 77 %, encore, feraient de même après avoir pris du cannabis.

Une étude réalisée en 2018 par l’Université McGill et Daily CBD a révélé que certaines aptitudes essentielles à la conduite, comme le temps de réaction, diminuaient considérablement chez les jeunes Canadiens, et ce, même cinq heures après l’inhalation d’une quantité de cannabis équivalant à moins d’un joint.

Des arrestations

Rappelons que lors d’une opération de sécurité routière dans la nuit du 8 au 9 décembre, les patrouilleurs lavallois ont arrêté quatre personnes,  trois pour conduite avec capacités affaiblies et une autre visée par un mandat d’arrêt.

En tout, de 00h30 à 4h, les patrouilleurs avaient intercepté 209 véhicules. Les agents avaient exigé neuf tests avec l’appareil de détection d’alcool et deux pour la coordination de mouvement.

En plus des quatre arrestations, autant de constats d’infraction avaient été remis à des citoyens contrevenant à divers règlements.

Jusqu’au jeudi 3 janvier, les services de police du Québec, en collaboration avec la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ), augmentent les barrages routiers, ciblant principalement la capacité de conduite affaiblie par l’alcool ou la drogue. (B.L.)

Commentaires

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

555
Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
342
Haut de page