Connectez-vous à nous

Laval vibrera au rythme des Jeux du Québec en 2020

lidl opening times today

Jeux du Québec

Laval vibrera au rythme des Jeux du Québec en 2020

ÉVÉNEMENT. C’est officiel! Laval a été choisie comme ville hôtesse de la 55e Finale des Jeux du Québec à l’été 2020.

Commentaires

L’annonce a été faite aujourd’hui (14 décembre) par le président de SPORTSQUÉBEC, Michel Allen, au Complexe Multi-Sports Bois-de-Boulogne en compagnie du maire Marc Demers, de la porte-parole, Roseline Filion ainsi que la ministre responsable de la région, Francine Charbonneau.

L’organisme a désigné Laval notamment pour la qualité de ses infrastructures et ses installations sportives, le lieu des cérémonies, la proximité des sites et la capacité d’accueil, digne de la troisième plus grande ville de la province.

La Municipalité s’est engagée à donner accès à des installations sportives de haut niveau par l’ajout et la réfection de plusieurs plateaux sportifs.

Par la grande porte

Même si Laval était la seule en liste pour l’obtention des Jeux, Michel Allen affirme qu’il ne s’agissait pas d’une formalité.

«Laval est entrée aux Jeux du Québec par la grande porte, souligne-t-il. Elle a fait ses devoirs, en se pliant aux exigences de SPORTSQUÉBEC. Il y avait des règles à respecter. Ça fait plus de 18 mois qu’elle travaille à monter un cahier de charge.»

Le maire Demers est d’avis que Laval a tous les avantages pour accueillir le plus important rassemblement multisport au Québec. «Rien ne sera laissé au hasard, à commencer par un accueil des plus chaleureux pour les athlètes, les entraîneurs, les officiels et les visiteurs. À l’été 2020, c’est chez nous que ça va se passer et soyez assurés que nous offrirons des infrastructures sportives de haut niveau qui respecteront les engagements de notre Politique de l’activité physique.»

Pour sa part, Roseline Filion croit fermement que les athlètes vivront une expérience des plus mémorables.

Mobilisation exemplaire

En s’alliant avec précieux partenaires tels que Sports Laval, le Collège Montmorency, la Commission scolaire de Laval, la Commission scolaire Sir-Wilfrid-Laurier, le Collège Laval, le Collège Letendre, la Société de transport de Laval, Tourisme Laval, le Cosmodôme, le Complexe Multi-Sports Bois-de-Boulogne et la Chambre de commerce et d’industrie de Laval, beaucoup d’efforts ont été déployés pour mobiliser le milieu.

Michel Allen considère que la municipalité a réalisé l’ensemble des étapes du processus de candidature avec brio et démontré une mobilisation exemplaire de l’ensemble des acteurs du milieu. Il a aussi parlé de la crédibilité de la porte-parole, la double médaillée olympique en plongeon Roseline Filion.

«L’engagement municipal et politique est indéniable et la fierté de la Ville, à tenir cet important rassemblement multisport est tangible, poursuit-il. L’appui des citoyens, des grands partenaires des milieux sportifs et associatifs, des secteurs de la culture, du tourisme et du transport, ainsi que des milieux scolaires et de la santé, démontre le travail considérable qui a été réalisé par le comité de candidature dans le cadre des activités de mobilisation.

«La Finale des Jeux du Québec se compare facilement aux Jeux olympiques d’hiver sur le plan de la logistique et au nombre des différents intervenants qui y sont impliqués, explique Michel Allen. En effet, sur près de 10 jours d’événement, plus de 3200 athlètes y participent grâce aux 250 missionnaires qui encadrent les 19 délégations et, grâce également aux 850 entraîneurs et accompagnateurs, les 350 officiels, sans oublier les quelque 3000 bénévoles engagés.

Place Bell

Évidemment, la Place Bell accueillera près de 4000 athlètes lors des cérémonies d’ouverture et de fermeture. Contrairement en 2013 où elle avait échoué dans sa tentative de présenter les Jeux, la municipalité possède des installations de qualité et c’est sans parler de la construction d’ici 2020 du Complexe aquatique.

L’annonce a été faite aujourd’hui (14 décembre) par le président de SPORTSQUÉBEC, Michel Allen, au Complexe Multi-Sports Bois-de-Boulogne en compagnie du maire Marc Demers, de la porte-parole, Roseline Filion ainsi que la ministre responsable de la région, Francine Charbonneau.

L’organisme a désigné Laval notamment pour la qualité de ses infrastructures et ses installations sportives, le lieu des cérémonies, la proximité des sites et la capacité d’accueil, digne de la troisième plus grande ville de la province.

La Municipalité s’est engagée à donner accès à des installations sportives de haut niveau par l’ajout et la réfection de plusieurs plateaux sportifs.

Par la grande porte

Même si Laval était la seule en liste pour l’obtention des Jeux, Michel Allen affirme qu’il ne s’agissait pas d’une formalité.

«Laval est entrée aux Jeux du Québec par la grande porte, souligne-t-il. Elle a fait ses devoirs, en se pliant aux exigences de SPORTSQUÉBEC. Il y avait des règles à respecter. Ça fait plus de 18 mois qu’elle travaille à monter un cahier de charge.»

Le maire Demers est d’avis que Laval a tous les avantages pour accueillir le plus important rassemblement multisport au Québec. «Rien ne sera laissé au hasard, à commencer par un accueil des plus chaleureux pour les athlètes, les entraîneurs, les officiels et les visiteurs. À l’été 2020, c’est chez nous que ça va se passer et soyez assurés que nous offrirons des infrastructures sportives de haut niveau qui respecteront les engagements de notre Politique de l’activité physique.»

Pour sa part, Roseline Filion croit fermement que les athlètes vivront une expérience des plus mémorables.

Mobilisation exemplaire

En s’alliant avec précieux partenaires tels que Sports Laval, le Collège Montmorency, la Commission scolaire de Laval, la Commission scolaire Sir-Wilfrid-Laurier, le Collège Laval, le Collège Letendre, la Société de transport de Laval, Tourisme Laval, le Cosmodôme, le Complexe Multi-Sports Bois-de-Boulogne et la Chambre de commerce et d’industrie de Laval, beaucoup d’efforts ont été déployés pour mobiliser le milieu.

Michel Allen considère que la municipalité a réalisé l’ensemble des étapes du processus de candidature avec brio et démontré une mobilisation exemplaire de l’ensemble des acteurs du milieu. Il a aussi parlé de la crédibilité de la porte-parole, la double médaillée olympique en plongeon Roseline Filion.

«L’engagement municipal et politique est indéniable et la fierté de la Ville, à tenir cet important rassemblement multisport est tangible, poursuit-il. L’appui des citoyens, des grands partenaires des milieux sportifs et associatifs, des secteurs de la culture, du tourisme et du transport, ainsi que des milieux scolaires et de la santé, démontre le travail considérable qui a été réalisé par le comité de candidature dans le cadre des activités de mobilisation.

«La Finale des Jeux du Québec se compare facilement aux Jeux olympiques d’hiver sur le plan de la logistique et au nombre des différents intervenants qui y sont impliqués, explique Michel Allen. En effet, sur près de 10 jours d’événement, plus de 3200 athlètes y participent grâce aux 250 missionnaires qui encadrent les 19 délégations et, grâce également aux 850 entraîneurs et accompagnateurs, les 350 officiels, sans oublier les quelque 3000 bénévoles engagés.

Place Bell

Évidemment, la Place Bell accueillera près de 4000 athlètes lors des cérémonies d’ouverture et de fermeture. Contrairement en 2013 où elle avait échoué dans sa tentative de présenter les Jeux, la municipalité possède des installations de qualité et c’est sans parler de la construction d’ici 2020 du Complexe aquatique.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste sport et communauté

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Jeux du Québec

555
Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Publicité
342
Haut de page