Connectez-vous à nous

Laval s’attaque à la révolution numérique

Actualités

Laval s’attaque à la révolution numérique

COMMERCE. Pour contrer les «pertes de parts de marché au profit des Amazon et Alibaba de ce monde», Laval a décidé de s’attaquer à la révolution numérique en se dotant d’un pôle commerce.

Commentaires

Le maire suppléant et responsable des dossiers économiques, David De Cotis, en a fait l’annonce devant quelque 160 commerçants lavallois, représentants de l’industrie du commerce de détail et autres grands acteurs et partenaires économiques réunis le 15 février lors du tout premier Forum innovation commerce qui avait pour thème le virage numérique.

«L’industrie du commerce de gros et de détail est un secteur clé de notre économie et représente plus du quart des emplois de la région de Laval, a-t-il souligné. Pour faire face à la révolution numérique, en tirer profits et bénéfices, nous devons impérativement renouveler nos façons de faire.»

S’il reconnaît que le défi est de taille, M. De Cotis, qui a foi en les capacités d’adaptation et d’innovation des commerçants lavallois, s’est engagé à mettre en place des stratégies et outils efficaces pour assurer leur pérennité et prospérité.

Tous à contribution

Directeur général adjoint au Développement économique à la Ville, Marc Tremblay a renchéri en disant que l’administration municipale allait «cristalliser l’ensemble de [ses] interventions et établir des liens stratégiques avec tous [ses] partenaires, sans exclusion».

Dès son arrivée en poste en 2015, il a travaillé en collégialité avec la grappe des technologies de l’information et des communications (TIC) du Montréal métropolitain pour aider les entreprises à se propulser via le commerce électronique.

«On a mené plusieurs études et validé les besoins, enjeux et priorités technologiques du secteur à Laval, a-t-il mentionné. Nous avons aussi étudié et comparé les meilleurs pôles de commerce innovants à travers le monde pour nous inspirer.»

L’été dernier, l’administration Demers appuyait d’ailleurs la candidature de ce grand partenaire qu’est TechnoMontréal pour l’obtention d’une supergrappe d’innovation canadienne englobant le commerce de détail, le commerce de gros et les TIC, tout en rêvant d’y accueillir ce pôle de compétitivité qui susciterait des investissements publics et privés évalués à 340 M$.

«L’objectif est toujours de bâtir des collaborations avec tous les acteurs, de rapprocher et faire travailler ensemble les commerçants, petits et gros, avec les entreprises de technologie, petites et grandes», a appuyé M. Tremblay.

Offre de services

Avec la mise sur pied d’un Commissariat du commerce à Laval, la Municipalité offrira un service d’accompagnement stratégique aux commerçants pour répondre aux enjeux du virage numérique et des sites transactionnels, a-t-il précisé.

Ce pôle d’excellence présidera également à la revitalisation urbaine des grandes artères  commerciales tels que les boulevards Saint-Martin, des Laurentides et Curé-Labelle de même qu’au redéploiement des secteurs voisinant avec les stations de métro, dont le centre-ville, souligne le grand patron du développement économique sur l’île Jésus.

En tenant compte des programmes offerts par l’ensemble des partenaires que représentent le Conseil québécois du commerce de détail (CQCD), le ministère de l’Économie, de la Science et de l’Innovation (MESI), la Chambre de commerce et d’industrie de Laval (CCIL) et le Collège Montmorency, le nouveau Commissariat pourra informer et guider les commerçants à travers le dédale d’une trentaine d’outils spécifiques au commerce en ligne.

«Vous disposez désormais de plusieurs moyens pour mieux tirer votre épingle du jeu dans l’univers numérique d’aujourd’hui et prendre le virage qui s’impose», a terminé M. Tremblay en s’adressant aux participants du premier Forum innovation commerce.

À lire également: Montmorency en quête d’un statut de Centre de transfert technologique

Le maire suppléant et responsable des dossiers économiques, David De Cotis, en a fait l’annonce devant quelque 160 commerçants lavallois, représentants de l’industrie du commerce de détail et autres grands acteurs et partenaires économiques réunis le 15 février lors du tout premier Forum innovation commerce qui avait pour thème le virage numérique.

Marc Tremblay, directeur général adjoint au Développement économique à Laval.Marc Tremblay, directeur général adjoint au Développement économique à Laval.  ©Photo – Photo 2M.Media – Archives

«L’industrie du commerce de gros et de détail est un secteur clé de notre économie et représente plus du quart des emplois de la région de Laval, a-t-il souligné. Pour faire face à la révolution numérique, en tirer profits et bénéfices, nous devons impérativement renouveler nos façons de faire.»

S’il reconnaît que le défi est de taille, M. De Cotis, qui a foi en les capacités d’adaptation et d’innovation des commerçants lavallois, s’est engagé à mettre en place des stratégies et outils efficaces pour assurer leur pérennité et prospérité.

Tous à contribution

Directeur général adjoint au Développement économique à la Ville, Marc Tremblay a renchéri en disant que l’administration municipale allait «cristalliser l’ensemble de [ses] interventions et établir des liens stratégiques avec tous [ses] partenaires, sans exclusion».

Dès son arrivée en poste en 2015, il a travaillé en collégialité avec la grappe des technologies de l’information et des communications (TIC) du Montréal métropolitain pour aider les entreprises à se propulser via le commerce électronique.

«On a mené plusieurs études et validé les besoins, enjeux et priorités technologiques du secteur à Laval, a-t-il mentionné. Nous avons aussi étudié et comparé les meilleurs pôles de commerce innovants à travers le monde pour nous inspirer.»

L’été dernier, l’administration Demers appuyait d’ailleurs la candidature de ce grand partenaire qu’est TechnoMontréal pour l’obtention d’une supergrappe d’innovation canadienne englobant le commerce de détail, le commerce de gros et les TIC, tout en rêvant d’y accueillir ce pôle de compétitivité qui susciterait des investissements publics et privés évalués à 340 M$.

«L’objectif est toujours de bâtir des collaborations avec tous les acteurs, de rapprocher et faire travailler ensemble les commerçants, petits et gros, avec les entreprises de technologie, petites et grandes», a appuyé M. Tremblay.

Offre de services

Avec la mise sur pied d’un Commissariat du commerce à Laval, la Municipalité offrira un service d’accompagnement stratégique aux commerçants pour répondre aux enjeux du virage numérique et des sites transactionnels, a-t-il précisé.

Ce pôle d’excellence présidera également à la revitalisation urbaine des grandes artères  commerciales tels que les boulevards Saint-Martin, des Laurentides et Curé-Labelle de même qu’au redéploiement des secteurs voisinant avec les stations de métro, dont le centre-ville, souligne le grand patron du développement économique sur l’île Jésus.

En tenant compte des programmes offerts par l’ensemble des partenaires que représentent le Conseil québécois du commerce de détail (CQCD), le ministère de l’Économie, de la Science et de l’Innovation (MESI), la Chambre de commerce et d’industrie de Laval (CCIL) et le Collège Montmorency, le nouveau Commissariat pourra informer et guider les commerçants à travers le dédale d’une trentaine d’outils spécifiques au commerce en ligne.

«Vous disposez désormais de plusieurs moyens pour mieux tirer votre épingle du jeu dans l’univers numérique d’aujourd’hui et prendre le virage qui s’impose», a terminé M. Tremblay en s’adressant aux participants du premier Forum innovation commerce.

À lire également: Montmorency en quête d’un statut de Centre de transfert technologique

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste à l'économie et la politique municipale , Stéphane.st-amour@2m.media , 450-667-4360 poste : 3523

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page