Connectez-vous à nous

Laval en Rires de retour en octobre

lidl opening times today

Actualités

Laval en Rires de retour en octobre

Fort de l’expérience acquise lors de la première édition, le président et fondateur du festival d’humour Laval en Rires, Luigi Morabito, a décrit une formule plus condensée pour le gala d’octobre, lors d’une annonce au cabaret C, le 30 mai.

«Nous avons sondé les visiteurs et commanditaires pour savoir quoi garder et enlever lors de ce second événement», a lancé d’entrée de jeu M. Morabito.

D’une programmation sur 11 jours dans deux salles de spectacle et une présence extérieure au Centropolis, le gala se déroulera plutôt sur quatre jours, du 3 au 6 octobre. Malgré les quelque 5000 visiteurs dans les tentes de l’installation en plein air, cette activité n’est pas renouvelée.

«Ce qu’on a remarqué, c’est que septembre est culturellement très chargé, d’ajouter le président. D’où la décision de repousser de deux semaines les festivités.»

En vedette

Le Cabaret C de la rue Robinson, dans Chomedey, accueillera 12 artistes répartis en trois soirées de comédie.

«Il y a un focus plus direct sur les soirées plus fréquentées, du jeudi au dimanche», explique Franco Taddeo, directeur de la programmation.

La glace sera brisée avec un spectacle anglophone apprécié l’année dernière, Ethnically correct, mettant en vedette, entre autres, le lavallois John Cotrocois et l’écossais Darren Henwood.

«C’est plaisant d’être dans un projet depuis les tout débuts. Dans 15 ans, on pourra se remémorer ces deux premières éditions.»

– Eddy King, humoriste lavallois

Le lendemain, Mike Patterson, Mélanie Ghaminé, Neev et Christine Morency utiliseront la langue de molière pour divertir la foule, entrecoupés par des interventions de Frank Grenier.

«Si vous aimez les humoristes, c’est moi qui les ai choisis, plaisante Franco Taddeo, qui animera la soirée anglophone. Si vous n’aimez pas, c’est Luigi [Morabito] qui m’a forcé.»

Spectacle solo

Le 5 octobre, la scène sera donnée à Mélanie Couture, qui offrira une représentation de son premier solo, Pure Couture.

«J’ai déjà fait de nombreuses performances de rodage, mentionne-t-elle. Ce sera un spectacle travaillé, mature, qui sera lancé officiellement le mois suivant.»

Ancienne sexologue, l’humoriste abordera les côtés ludiques de la sexualité, mais également des thèmes plus sombres, comme le harcèlement sexuel. «Je fais une nuance entre les blagues de cul et les blagues de sexe», précise-t-elle.

Sa fille qui aura 3 ans dans quelques semaines est également l’inspiration pour des numéros.

«Je raconte des situations où les gens vont dire: oh oui! Oh mon dieu, moi aussi, je fais ça! indique l’humoriste. Je fais sobre sur scène ce que les gens font après cinq ou six verres de vin chez eux.»

Pérennité

«Je suis là parce qu’on m’a offert un cachet d’un million de dollars, blague l’humoriste de Laval-Ouest Eddy King, de retour après avoir animé Le show de chez nous en 2018. Non, vraiment, je crois beaucoup au projet. Le Grand Montréal a beaucoup changé. Maintenant, on n’a plus besoin de se rendre au centre-ville pour des activités culturelles.»

Celui-ci traversera les barrières linguistiques pour participer à Ethnically correct.

La programmation et les billets sont disponibles en ligne au www.festivallavalenrires.ca.

Commentaires

Journaliste aux transports, à la santé et à l'éducation, agohierdrolet@2m.media , 450-667-4360 poste : 3527

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

555
Publicité

Nous suivre sur Facebook

Publicité
342
Haut de page