Connectez-vous à nous

La région des Basses-Laurentides, destination d’un jour

lidl opening times today

Actualités

La région des Basses-Laurentides, destination d’un jour

Directrice générale de Tourisme Basses-Laurentides, Marie-Claude Granger est plutôt optimiste par rapport à la relance de l’activité touristique qui se déploie à travers les Municipalités régionales de comté (MRC) de Deux-Montagnes, Thérèse-De Blainville, Argenteuil et Mirabel.

«Comparativement à certaines régions, on est un peu avantagés», observe-t-elle en raison de la forte affluence des excursionnistes, ces visiteurs d’une journée. C’est le genre d’activités recherchées actuellement».

Incidemment, le Guide touristique régional présente les Basses-Laurentides comme une destination d’un jour particulièrement prisée. Sa localisation au cœur de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) – où est concentrée la moitié de la population du Québec –  est d’ailleurs à l’origine de son slogan «Juste à côté».

Agrotourisme

La région reconnue pour être un paradis de la pomme l’est tout autant pour les petits fruits.

Ses terres regorgent de framboises, fraises, bleuets et mûres qui se prêtent à l’autocueillette. Amateurs de cassis, cerises et groseilles seront également bien servis cet été.

En matière de produits du terroir, le Guide suggère, entres autres attractions, Intermiel, à Saint-Benoît/Mirabel, et la maison Lavande, à Saint-Eustache.

La première propose un tour guidé des installations, dont une ouverture de ruche en activité avec un apiculteur, la visite d’une hydromellerie, une distillerie et un centre d’interprétation de l’érable. La seconde vous réserve une expérience multisensorielle à travers un kilomètre de champs de lavande en fleurs de la fin juin au début d’août.

Circuits cyclistes

Les Basses-Laurentides, c’est aussi un réseau complet de pistes cyclables proposant des parcours uniques pour le vélo de route, en mode sportif ou récréatif, tous animés d’haltes de repos dont certaines avec services.

Le dernier circuit en lice est La Seigneurie des Plaines, inaugurée le 8 juillet dernier, un parcours de 21,5 km unissant trois villes et deux régions.

S’inscrivant dans le cadre de la Trame verte et bleue du Grand Montréal, cet aménagement a nécessité un investissement de 11,8 M$ et 20 mois de travaux.
Il s’agit d’un «projet porteur pour la vitalité touristique et économique des régions administratives des Laurentides et de Lanaudière», affirme la Municipalité  Sainte-Anne-des-Plaines, instigatrice du projet.

Grâce à La Seigneurie des Plaines, le P’tit train du Nord sera dorénavant connecté au circuit de la TransTerrebonne. Les cyclistes aguerris et férus de vélotourisme pourront même joindre les réseaux cyclables d’Oka, de l’Outaouais, de la Rive-Sud et même de la Route verte vers le Chemin du Roy traversant les régions de Lanaudière, de la Mauricie et de Québec.

Information:  www.basseslaurentides.com ou par téléphone au 450 491-4444.

Journaliste à l'économie, l'environnement, le logement et la politique municipale, provinciale et fédérale, sstamour@2m.media, 450-667-4360 poste : 3523

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

555
Publicité

Populaires

Nous suivre sur Facebook

Publicité
342
Haut de page