Connectez-vous à nous

La maternelle 4 ans un projet pilote qui fonctionne

Actualités

La maternelle 4 ans un projet pilote qui fonctionne

ÉDUCATION. Depuis le mois de septembre, l’école Monseigneur-Laval accueille trois classes de maternelle 4 ans à temps plein, deux de plus que l’an dernier.

Commentaires

Depuis quatre ans, l’école Les Quatre-Vents/Monseigneur-Laval a été une des heureuses élues à pouvoir offrir sur son territoire le programme de la maternelle 4 ans (TPMD). L’enseignante Janie Émond est là depuis les premiers balbutiements de ce projet pilote (voir autre texte).

Anna Joukova et Fanny-Léa DeMuylder sont les deux autres enseignantes. Celles-ci peuvent compter sur de l’accompagnement, une éducatrice spécialisée qui travaille quatre heures par jour.

Quatorze bambins par classe se préparent donc pour la maternelle 5 ans.  

«Ces classes en milieu défavorisé initie de nombreux enfants à l’école, en plus de leur offrir un encadrement pédagogique dès leur jeune âge, précise la directrice de l’école Quatre-Vents/Monseigneur-Laval, Nathalie Benoit. Nous croyons qu’agir tôt permet aux enfants de se développer à tous les points de vue.

«Nous les avons accueillis à bras ouverts, poursuit-elle. Ça permet aux parents et aux élèves de joindre le milieu scolaire, de surmonter les barrières, les craintes.»

Avantages

La directrice voit de nombreux avantages à la maternelle 4 ans, qui vise à développer les habiletés motrices, affectives, sociales, langagières et cognitives de l’enfant. Selon elle, une éducation précoce développerait le sentiment de compétence de l’enfant, lui transmettrait le plaisir d’apprendre et favoriserait une entrée plus harmonieuse à la maternelle de 5 ans.

«À la maternelle 4 ans, le volet éducatif est plus présent que dans les centres de la petite enfance (CPE). Les élèves que nous avons ne fréquentent pas les CPE, ça devient donc un plus pour eux», affirme-t-elle.

Mme Benoit insiste sur le fait que le jeune connaît bien le fonctionnement de son école. Il acquiert de la maturité, de la confiance et devient souvent un leader en maternelle 5 ans.

Des parents à convaincre

Elle ne voit pas vraiment d’inconvénients à ce programme, si ce n’est la séparation parents-enfants, souvent difficile. Il n’en demeure pas moins que l’idée d’envoyer leur enfant aussi tôt à l’école fait hésiter certains parents. «Les parents sont inquiets, souvent ils ne parlent pas français. C’est souvent un premier contact de l’enfant avec les autres.»

Milieu défavorisé

Comment a-t-on déterminé que Monseigneur-Laval était un milieu défavorisé? La sélection des écoles relève du ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur (MEES). Le milieu défavorisé est établi en fonction de l’Indice de milieu socioéconomique (IMSE). Les écoles qui participent à la Stratégie d’intervention Agir autrement ont été sélectionnées à partir de cet indice. Les codes postaux ciblent donc les secteurs dans le besoin. L’adhésion à la maternelle 4 ans pour les familles défavorisées demeure un choix volontaire.

Critères

Pour être admissible, des critères sommaires sont exigés par le Ministère, entre autres, avoir quatre ans avant le 1er octobre et résider à une adresse sur le territoire de Monseigneur-Laval.  

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste sport et communauté

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page