Connectez-vous à nous

La direction de Montmorency ira de l’avant avec un second comptoir de restauration rapide

Actualités

La direction de Montmorency ira de l’avant avec un second comptoir de restauration rapide

ALIMENTATION. La directrice des services financiers et des ressources matérielles au Collège Montmorency, Isabelle Legault, a la ferme intention d’aller de l’avant dans le projet d’une concession Quesada Burritos & Tacos.

Commentaires

Le comité formé de neuf personnes a adopté à l’unanimité l’arrivée de la bannière prévue à l’automne.

«Le repas traditionnel à la cafétéria ne se vend plus, précise Mme Legault. Nous devons avoir une offre alimentaire diversifiée et c’est ce que nous avons. Nos jeunes sont majeurs et ils peuvent aller manger dans les restaurants malbouffe autour du Collège. Si je veux manger une bonne salade, je vais chez Subway et j’ai un repas très santé. J’ai du thon, des légumes.»

Mme Legault insiste pour dire qu’elle a travaillé sur ce dossier en toute transparence. «Nous avons travaillé en sous-comité et étions représentés par toutes les sphères.»

Le comité a décidé d’aller de l’avant dans le projet après avoir dépassé largement le seuil de 51 % dans un sondage. Du 10 au 21 avril, les étudiants et membres du personnel ont voté à 63 % en faveur de Quesada Burritos & Tacos.

Pour sa part, la présidente du Syndicat des enseignants, Karine L’Ecuyer, croit que ce sondage n’a aucune crédibilité. «Des gens ont voté plusieurs fois», insiste-t-elle.

Entente renouvelée?

L’entreprise Chartwells gère les concessions alimentaires. Elle verse des redevances à l’administration du cégep. «C’est un pourcentage de ses ventes, mais je ne rentrerai pas dans les détails de l’entente confidentielle», soutient Mme Legault.

L’entente entre Chartwells et le collège Montmorency est en voie d’être renouvelée pour cinq ans. Mme Legault ne ferme pas la porte à l’arrivée d’autres bannières.

Café-étudiant

Par ailleurs, Mme Legault a précisé qu’il y aura la construction d’un nouveau bâtiment au Collège, qui abritera un café-étudiant. Pierre-Antoine Leblanc, coordonnateur à l’AGEM, a confié qu’un sondage scientifique réalisé auprès des étudiants montre que 97,8 % tiennent mordicus à avoir un café-étudiant.

Dans un autre ordre d’idées, la directrice a confié que les bouteilles d’eau et boissons énergisantes devraient être retirées en juillet prochain. «Il y a beaucoup d’enjeu au niveau alimentaire», termine Isabelle Legault.

Autre texte à lire: «Au Collège Montmorency, la mission éducative passe par la malbouffe»

Le comité formé de neuf personnes a adopté à l’unanimité l’arrivée de la bannière prévue à l’automne.

«Le repas traditionnel à la cafétéria ne se vend plus, précise Mme Legault. Nous devons avoir une offre alimentaire diversifiée et c’est ce que nous avons. Nos jeunes sont majeurs et ils peuvent aller manger dans les restaurants malbouffe autour du Collège. Si je veux manger une bonne salade, je vais chez Subway et j’ai un repas très santé. J’ai du thon, des légumes.»

Isabelle Legault, directrice des services financiers et des ressources matérielles au Collège MontmorencyIsabelle Legault, directrice des services financiers et des ressources matérielles au Collège Montmorency  ©Photo – Gracieuseté

Mme Legault insiste pour dire qu’elle a travaillé sur ce dossier en toute transparence. «Nous avons travaillé en sous-comité et étions représentés par toutes les sphères.»

Le comité a décidé d’aller de l’avant dans le projet après avoir dépassé largement le seuil de 51 % dans un sondage. Du 10 au 21 avril, les étudiants et membres du personnel ont voté à 63 % en faveur de Quesada Burritos & Tacos.

Pour sa part, la présidente du Syndicat des enseignants, Karine L’Ecuyer, croit que ce sondage n’a aucune crédibilité. «Des gens ont voté plusieurs fois», insiste-t-elle.

Entente renouvelée?

L’entreprise Chartwells gère les concessions alimentaires. Elle verse des redevances à l’administration du cégep. «C’est un pourcentage de ses ventes, mais je ne rentrerai pas dans les détails de l’entente confidentielle», soutient Mme Legault.

L’entente entre Chartwells et le collège Montmorency est en voie d’être renouvelée pour cinq ans. Mme Legault ne ferme pas la porte à l’arrivée d’autres bannières.

Café-étudiant

Par ailleurs, Mme Legault a précisé qu’il y aura la construction d’un nouveau bâtiment au Collège, qui abritera un café-étudiant. Pierre-Antoine Leblanc, coordonnateur à l’AGEM, a confié qu’un sondage scientifique réalisé auprès des étudiants montre que 97,8 % tiennent mordicus à avoir un café-étudiant.

Dans un autre ordre d’idées, la directrice a confié que les bouteilles d’eau et boissons énergisantes devraient être retirées en juillet prochain. «Il y a beaucoup d’enjeu au niveau alimentaire», termine Isabelle Legault.

Autre texte à lire: «Au Collège Montmorency, la mission éducative passe par la malbouffe»

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste sport et communauté

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page