Connectez-vous à nous

Intégration sociale par l’économie des déchets

lidl opening times today

Actualités

Intégration sociale par l’économie des déchets

Des élèves en difficulté d’apprentissage à l’école secondaire Odyssée-des-Jeunes ont préparé, durant l’année scolaire, l’exposition Croque ta vie sur le gaspillage alimentaire pour changer les habitudes de leurs camarades.

«Les deux dernières années, l’activité parlait d’environnement, raconte Sophie Boisvert, enseignante. Malgré cela, on voyait régulièrement des élèves jeter des clémentines entières ou des Ficellos avec l’emballage.»

L’implantation de bacs de compost l’année dernière n’a pas suffit à modifier les mœurs. C’est pourquoi les 10 kiosques étaient centrés sur le thème de la nourriture, avec des approches diverses comme la science, les faits amusants et produits locaux.

Communauté

Exécutée par les élèves depuis septembre, la démarche a été supervisée par deux enseignantes, Sophie Boisvert et Annie Verrette, ainsi qu’un éducateur, Christian Deneault.

Parmi les 21 élèves faisant partie de la Jeune coop Expo-Sciences, 8 ont un trouble du spectre de l’autisme (TSA) et 13 sont dysphasiques.

«C’est une activité d’intégration, explique Annie Verrette, enseignante. Toute l’école visite l’exposition.»

Contenu

Une visite des tables renseignait les visiteurs, entre autres, sur la Tomatina, une bataille de tomates impliquant les citoyens d’une ville d’Espagne.

«Pour moi, le plus impressionnant est la plus large pizza du monde», a avoué Nathan. Celle-ci mesurait plus de 1,8 kilomètre.

Le kiosque Tout utiliser, ne rien gaspiller! informait qu’une famille moyenne perd 1500 $ de produits jetés à la poubelle annuellement.

«C’était surprenant lorsque j’ai appris que le biogaz pouvait produire de l’électricité, a mentionné l’exposant Jean-Christophe, qui complète le 2e cycle de son parcours scolaire. Aussi, on a enfin du compost chez mon père.»

Les recommandations pour réduire son empreinte écologique incluaient de manger des produits du Québec, consommer moins de viande et bien lire les dates de péremption pour éviter le gaspillage.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste aux transports, à la santé et à l'éducation, agohierdrolet@2m.media , 450-667-4360 poste : 3527

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

555
Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Publicité
342
Haut de page