Connectez-vous à nous

«Il faudrait construire 11 nouvelles écoles primaires» -Louise Lortie

lidl opening times today

Actualités

«Il faudrait construire 11 nouvelles écoles primaires» -Louise Lortie

CROISSANCE. Alors que le nombre d’élèves ne cesse d’augmenter à la Commission scolaire de Laval (CSDL) et qu’il faudra accueillir 7500 élèves additionnels dans les écoles lavalloises d’ici 2031, plusieurs projets de construction et d’agrandissement ont vu le jour et sont en cours.

Commentaires

«Il faudrait construire 11 nouvelles écoles primaires pour répondre aux besoins de tous ces nouveaux élèves», affirme d’entrée de jeu la présidente de la Commission scolaire, Louise Lortie.

Pour la rentrée 2017-18, Mme Lortie a reçu 54 000 élèves, dont 1242 nouveaux. «Nous sommes conscients que nous avons un manque d’écoles à Laval, poursuit-elle. On travaille fort pour que tous les élèves aient une place pour s’asseoir. C’est certain que nous devons faire des compromis.»

Grâce à une étroite collaboration avec la Ville, la CSDL a ouvert deux établissements scolaires au mois d’août dernier, soit la nouvelle école de l’Est (Val-des-Ruisseaux au 650, avenue des Pélicans) et celle de Pont-Viau (Eurêka au 200, boulevard de la Concorde Est). «Ceci n’est pas suffisant pour répondre à la croissance, précise-t-elle. Nous avons eu de nombreuses rencontres avec la Ville. Ça n’avance jamais assez vite, mais il faut bien faire les choses. Nous recherchons activement des terrains.»

Vimont-Auteuil
La CSDL a amorcé depuis quelques jours la construction d’une nouvelle école dans le secteur de Vimont-Auteuil. Elle se trouvera au nord de l’avenue des Terrasses, en façade de la rue de la Plage-Venise. «Cette école de quartier pourra recevoir plus de 450 élèves à la rentrée scolaire 2019», souligne Mme Lortie.

Agrandissement et gymnase
Dans le secteur de Fabreville, l’école la Source bénéficiera d’un agrandissement de six locaux de classe. Les familles du secteur pourront assurément compter de ces espaces additionnels dès la rentrée scolaire 2018.
L’édifice Arthur-Buies de l’école de l’Équinoxe comptera sur l’ajout d’un gymnase au cours de la prochaine année.

La CSDL prévoit aussi un agrandissement à l’école Jean-XXIII dans Saint-Vincent-de-Paul. Si bien qu’en raison d’une augmentation de subvention, il y aura l’ajout de sept locaux et un gymnase.

Plusieurs autres projets
Si le financement de différents projets est au rendez-vous et a été autorisé par le ministère de l’Éducation, la recherche de terrains demeure le nerf de la guerre. «C’est un processus long et complexe, explique-t-elle. C’est un enjeu majeur en raison de la rareté des terrains disponibles pour accueillir ce type de projet.»

Besoin criant dans Chomedey
Dans le quartier Chomedey, la construction de trois nouvelles écoles est nécessaire. La CSDL a déjà l’argent pour construire deux écoles, mais n’a pas de terrain. «La rareté des terrains dans le secteur constitue un réel défi, insiste Mme Lortie. Chose certaine, la Commission scolaire et l’administration municipale travaillent de concert pour permettre la construction de ces nouvelles écoles. Celles-ci pourraient accueillir au total quelque 1800 enfants du quartier.»

Laval-des-Rapides
Finalement, la CSDL et la Ville ont convenu de certaines orientations, dans le cadre d’une entente de principe, quant au projet de construction d’une école au parc de Cluny.

«Cela ne signifie pas la disparition d’un parc, bien au contraire, affirme la présidente. Le projet de construction ne nécessiterait qu’un peu plus de la moitié de la superficie (16 000 m2), incluant le bâtiment, le débarcadère, le stationnement et la cour d’école.»

Le nouveau bâtiment serait érigé sur trois étages au lieu de deux. Le nombre d’espaces de stationnement serait réduit au minimum selon la règlementation en vigueur afin d’optimiser les espaces verts. Un parc-école serait aménagé avec de nouveaux équipements récréatifs accessibles à tous les enfants du quartier et le terrain de basketball serait conservé et revitalisé.

 

«Il faudrait construire 11 nouvelles écoles primaires pour répondre aux besoins de tous ces nouveaux élèves», affirme d’entrée de jeu la présidente de la Commission scolaire, Louise Lortie.

Pour la rentrée 2017-18, Mme Lortie a reçu 54 000 élèves, dont 1242 nouveaux. «Nous sommes conscients que nous avons un manque d’écoles à Laval, poursuit-elle. On travaille fort pour que tous les élèves aient une place pour s’asseoir. C’est certain que nous devons faire des compromis.»

Grâce à une étroite collaboration avec la Ville, la CSDL a ouvert deux établissements scolaires au mois d’août dernier, soit la nouvelle école de l’Est (Val-des-Ruisseaux au 650, avenue des Pélicans) et celle de Pont-Viau (Eurêka au 200, boulevard de la Concorde Est). «Ceci n’est pas suffisant pour répondre à la croissance, précise-t-elle. Nous avons eu de nombreuses rencontres avec la Ville. Ça n’avance jamais assez vite, mais il faut bien faire les choses. Nous recherchons activement des terrains.»

Vimont-Auteuil
La CSDL a amorcé depuis quelques jours la construction d’une nouvelle école dans le secteur de Vimont-Auteuil. Elle se trouvera au nord de l’avenue des Terrasses, en façade de la rue de la Plage-Venise. «Cette école de quartier pourra recevoir plus de 450 élèves à la rentrée scolaire 2019», souligne Mme Lortie.

Agrandissement et gymnase
Dans le secteur de Fabreville, l’école la Source bénéficiera d’un agrandissement de six locaux de classe. Les familles du secteur pourront assurément compter de ces espaces additionnels dès la rentrée scolaire 2018.
L’édifice Arthur-Buies de l’école de l’Équinoxe comptera sur l’ajout d’un gymnase au cours de la prochaine année.

La CSDL prévoit aussi un agrandissement à l’école Jean-XXIII dans Saint-Vincent-de-Paul. Si bien qu’en raison d’une augmentation de subvention, il y aura l’ajout de sept locaux et un gymnase.

Plusieurs autres projets
Si le financement de différents projets est au rendez-vous et a été autorisé par le ministère de l’Éducation, la recherche de terrains demeure le nerf de la guerre. «C’est un processus long et complexe, explique-t-elle. C’est un enjeu majeur en raison de la rareté des terrains disponibles pour accueillir ce type de projet.»

Besoin criant dans Chomedey
Dans le quartier Chomedey, la construction de trois nouvelles écoles est nécessaire. La CSDL a déjà l’argent pour construire deux écoles, mais n’a pas de terrain. «La rareté des terrains dans le secteur constitue un réel défi, insiste Mme Lortie. Chose certaine, la Commission scolaire et l’administration municipale travaillent de concert pour permettre la construction de ces nouvelles écoles. Celles-ci pourraient accueillir au total quelque 1800 enfants du quartier.»

Laval-des-Rapides
Finalement, la CSDL et la Ville ont convenu de certaines orientations, dans le cadre d’une entente de principe, quant au projet de construction d’une école au parc de Cluny.

«Cela ne signifie pas la disparition d’un parc, bien au contraire, affirme la présidente. Le projet de construction ne nécessiterait qu’un peu plus de la moitié de la superficie (16 000 m2), incluant le bâtiment, le débarcadère, le stationnement et la cour d’école.»

Le nouveau bâtiment serait érigé sur trois étages au lieu de deux. Le nombre d’espaces de stationnement serait réduit au minimum selon la règlementation en vigueur afin d’optimiser les espaces verts. Un parc-école serait aménagé avec de nouveaux équipements récréatifs accessibles à tous les enfants du quartier et le terrain de basketball serait conservé et revitalisé.

 

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste sport et communauté

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

555
Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Publicité
342
Haut de page