Connectez-vous à nous

Grève suspendue dans 57 CPE

Actualités

Grève suspendue dans 57 CPE

La grève se déroulant dans les CPE de Laval et Montréal est suspendue jusqu’à la fin de semaine, date où une recommandation de règlement sera présentée aux deux parties. Un vote déterminera par la suite si la grève se poursuit ou si elle prend fin.

Commentaires

Ce sont les conciliateurs du ministère du Travail qui ont présenté cette recommandation de règlement au Syndicat des travailleuses(eurs) des CPE de Montréal-Laval-CSN et à l’Association patronale nationale des CPE. Les parties se sont engagées à la présenter favorablement à leurs mandants respectifs.

Le contenu de la recommandation demeure confidentiel à la demande des conciliateurs.

La grève est donc levée jusqu’à nouvel ordre, une situation qui réjouit le ministre de la Famille, Luc Fortin.

«L’entente de principe conclue cette nuit est une excellente nouvelle pour toutes les parties, mais surtout pour les familles du Québec, a-t-il déclaré. Plus de 3000 enfants de Laval et Montréal pourront retourner à leur service de garde éducatif à l’enfance. Je remercie toutes les parties impliquées pour leurs efforts à la table de négociation.»

Rappelons que les principaux points litigieux sont le respect de l’ancienneté, la garantie des heures travaillées par semaine et le pouvoir décisionnel des éducatrices dans l’administration des CPE.

La dernière convention collective des travailleurs était venue à échéance le 31 mars 2015. Les syndiqués ont voté pour la grève en mai dans une proportion de 91%.

Les parents peuvent respirer

Bien que rien ne soit complètement réglé, l’annonce d’une possible entente soulage les parents touchés par cette grève.

«Nous sommes conscients des inconvénients majeurs que cause cette grève aux parents et regrettons sincèrement cette situation, a souligné Chantal Bellavance, administratrice et porte-parole de l’Association patronale nationale des CPE. Ce conflit place plusieurs familles dans une situation précaire et c’est pourquoi il faut que ça cesse.» (N.D.)

Ce sont les conciliateurs du ministère du Travail qui ont présenté cette recommandation de règlement au Syndicat des travailleuses(eurs) des CPE de Montréal-Laval-CSN et à l’Association patronale nationale des CPE. Les parties se sont engagées à la présenter favorablement à leurs mandants respectifs.

Le contenu de la recommandation demeure confidentiel à la demande des conciliateurs.

La grève est donc levée jusqu’à nouvel ordre, une situation qui réjouit le ministre de la Famille, Luc Fortin.

«L’entente de principe conclue cette nuit est une excellente nouvelle pour toutes les parties, mais surtout pour les familles du Québec, a-t-il déclaré. Plus de 3000 enfants de Laval et Montréal pourront retourner à leur service de garde éducatif à l’enfance. Je remercie toutes les parties impliquées pour leurs efforts à la table de négociation.»

Rappelons que les principaux points litigieux sont le respect de l’ancienneté, la garantie des heures travaillées par semaine et le pouvoir décisionnel des éducatrices dans l’administration des CPE.

La dernière convention collective des travailleurs était venue à échéance le 31 mars 2015. Les syndiqués ont voté pour la grève en mai dans une proportion de 91%.

Les parents peuvent respirer

Bien que rien ne soit complètement réglé, l’annonce d’une possible entente soulage les parents touchés par cette grève.

«Nous sommes conscients des inconvénients majeurs que cause cette grève aux parents et regrettons sincèrement cette situation, a souligné Chantal Bellavance, administratrice et porte-parole de l’Association patronale nationale des CPE. Ce conflit place plusieurs familles dans une situation précaire et c’est pourquoi il faut que ça cesse.» (N.D.)

 

 

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...
Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page