Connectez-vous à nous

Frayeurs en bordure de la 15

Actualités

Frayeurs en bordure de la 15

Combinant son intérêt pour les maisons hantées et son expérience en construction, le Sherbrookois Vincent Cameron a aménagé une Foire de l’horreur mobile unique en son genre dans le stationnement du Cinéma Cinéplex de Laval.

Vampire, boucher sanglant, infirmière momifiée: des personnages tout droit sortis des contes et légendes urbaines attendent les amateurs de frissons.

Plusieurs couloirs étroits et mal éclairés se succèdent à travers les 4 remorques de 53 pieds. «De l’extérieur, ce n’est pas très impressionnant, a avoué Vincent Cameron. Je peux toutefois garantir qu’une fois dans le parcours, jamais on a l’impression d’être dans une remorque.»

C’est que l’entrepreneur a beaucoup travaillé sur les plateaux de théâtre à fabriquer des décors. Il mise beaucoup sur cet aspect pour créer une expérience immersive.

L’idée lui est venue de la popularité de ses décorations d’Halloween, qui attiraient des centaines de personnes pendant plusieurs semaines. En 2014, plus de 5000 personnes ont admiré ses installations dans la journée du 31 octobre.

Interactif

Pas satisfait d’un simple parcours effrayant, Vincent Cameron a ajouté des énigmes et épreuves simples qui permettent d’accéder aux différentes pièces. «Ceux qui ont peur peuvent généralement baisser la tête et traverser sans regarder, a-t-il commenté. Ici, je les force à lever les yeux et participer à l’aventure.»

S’ajoutent à cela des effets spéciaux et décors qui stimulent la vision, l’ouïe, l’odorat et le toucher, en plus de causer des déséquilibres et soubresauts. Toute une épreuve pour ceux qui ont peur des petits espaces et de la noirceur.

«Notre objectif est très simple, a renchéri le créateur. Certains vont avoir peur, d’autres vont rire de ceux qui ont peur. Au final, tout le monde est diverti.»

Familial

Le constructeur n’est pas seul dans l’aventure. Sa femme et ses trois enfants se transforment parfois en monstre à l’aide de maquillage, masques et costumes.

Deux parcours sont disponibles, à savoir le Donjon accessible à tous et l’Asile psychiatrique pour le public averti. À noter que l’activité est déconseillée aux enfants de 6 ans et moins. Quant à ceux âgés de 7 à 11 ans, ils doivent être accompagnés d’un adulte.

La Foire sera accessible jusqu’au dimanche 4 novembre.

Commentaires

Journaliste aux transports, à la santé et à la politique provinciale et fédérale, agohierdrolet@2m.media , 450-667-4360 poste : 3527

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page