Connectez-vous à nous

Fermeture de Sears: 140 employés écopent

lidl opening times today

Actualités

Fermeture de Sears: 140 employés écopent

ÉCONOMIE. Dans la foulée de la fermeture annoncée des quelque 60 magasins que Sears Canada exploite à travers le pays, 140 travailleurs perdront leur emploi au Sears du Carrefour Laval, dont 110 y travaillent à temps partiel.

Commentaires

Placée sous la protection de la Loi sur les arrangements avec les créanciers depuis le 22 juin dernier, cette chaîne de magasin à escompte lançait ses ventes de liquidation le 19 octobre dernier. La grande vente de fermeture devrait s’étendre sur une période de 10 à 14 semaines, soit jusqu’après les Fêtes, selon le porte-parole de l’entreprise, Joel Shaffer.

Vox pop

Le 16 octobre dernier, le Courrier Laval s’est rendu au Carrefour Laval à la rencontre des consommateurs pour connaître leur réaction. Voici les propos que nous avons recueillis.

Zachary Moudakis, Chomedey: «Pourquoi ç’a ferme. Je ne sais pas ce qui se passe. C’est un magasin bien connu, en affaires depuis tellement longtemps. J’y venais de temps en temps. J’irai magasiner ailleurs, ce n’est pas les magasins qui manquent à Laval.»

M. Minicucci, Laval: «Ç’est quelque chose qui se dessinait depuis un bon moment. Je n’ai pas été surpris. Comme Eaton, on savait que ç’allait fermer. Zellers a été vendu, Target n’a pas marché. C’est l’effet domino. Avec Internet, ça devient compliqué. J’étais un habitué de Sears.»

Nicole Charest, Vimont: «J’habite Laval depuis 1978. J’ai toujours aimé venir magasiner chez Sears et toujours apprécié le bon service à la clientèle. On dirait que je trouve tout ici. Je m’y étais préparé psychologiquement. On s’y attendait.»

Pierre et Diane Desjardins, Laval: «On magasine ici depuis l’ouverture. Tous les grands magasins ferment. C’est de valeur. Surtout pour les pertes d’emplois. Ça fait beaucoup de mises à pied. On ne pensait pas que Sears allait fermer. On va profiter de la vente de fermeture.»

Jamale Ramy, arrondissement Saint-Laurent: «Ça fait 30 ans que j’y magasine. De l’électronique aux électroménagers en passant par les vêtements,  j’ai tout de chez Sears à la maison. Je suis déçue, mais pas surprise parce qu’ils avaient déjà fermé des magasins [14] dont le centre de liquidation à la Place Vertu. Maintenant, ils ferment tout. C’est dommage, c’est vraiment dommage.»

Placée sous la protection de la Loi sur les arrangements avec les créanciers depuis le 22 juin dernier, cette chaîne de magasin à escompte lançait ses ventes de liquidation le 19 octobre dernier. La grande vente de fermeture devrait s’étendre sur une période de 10 à 14 semaines, soit jusqu’après les Fêtes, selon le porte-parole de l’entreprise, Joel Shaffer.

Vox pop

Le 16 octobre dernier, le Courrier Laval s’est rendu au Carrefour Laval à la rencontre des consommateurs pour connaître leur réaction. Voici les propos que nous avons recueillis.

Zachary Moudakis, Chomedey: «Pourquoi ç’a ferme. Je ne sais pas ce qui se passe. C’est un magasin bien connu, en affaires depuis tellement longtemps. J’y venais de temps en temps. J’irai magasiner ailleurs, ce n’est pas les magasins qui manquent à Laval.»

Zachary Moudakis, Chomedey.Zachary Moudakis, Chomedey.  ©Photo – Photo TC Media – Mario Beauregard

M. Minicucci, Laval: «Ç’est quelque chose qui se dessinait depuis un bon moment. Je n’ai pas été surpris. Comme Eaton, on savait que ç’allait fermer. Zellers a été vendu, Target n’a pas marché. C’est l’effet domino. Avec Internet, ça devient compliqué. J’étais un habitué de Sears.»

M. Minicucci, LavalM. Minicucci, Laval  ©Photo – Photo TC Media – Mario Beauregard

Nicole Charest, Vimont: «J’habite Laval depuis 1978. J’ai toujours aimé venir magasiner chez Sears et toujours apprécié le bon service à la clientèle. On dirait que je trouve tout ici. Je m’y étais préparé psychologiquement. On s’y attendait.»

Nicole Charest, Vimont.Nicole Charest, Vimont.  ©Photo – Photo TC Media – Mario Beauregard

Pierre et Diane Desjardins, Laval: «On magasine ici depuis l’ouverture. Tous les grands magasins ferment. C’est de valeur. Surtout pour les pertes d’emplois. Ça fait beaucoup de mises à pied. On ne pensait pas que Sears allait fermer. On va profiter de la vente de fermeture.»

Pierre et Diane Desjardins, LavalPierre et Diane Desjardins, Laval  ©Photo – Photo TC Media – Mario Beauregard

Jamale Ramy, arrondissement Saint-Laurent: «Ça fait 30 ans que j’y magasine. De l’électronique aux électroménagers en passant par les vêtements,  j’ai tout de chez Sears à la maison. Je suis déçue, mais pas surprise parce qu’ils avaient déjà fermé des magasins [14] dont le centre de liquidation à la Place Vertu. Maintenant, ils ferment tout. C’est dommage, c’est vraiment dommage.»

Jamale Ramy, arrondissement Saint-Laurent.Jamale Ramy, arrondissement Saint-Laurent.  ©Photo – Photo TC Media – Mario Beauregard

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste à l'économie, l'environnement, le logement et la politique municipale, provinciale et fédérale, Stéphane.st-amour@2m.media , 450-667-4360 poste : 3523

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

555
Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Publicité
342
Haut de page