Connectez-vous à nous
lidl opening times today

Actualités

Fermeture à venir pour l’Éden de Laval

Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de Laval a annoncé qu’il ne renouvellerait pas son entente de service avec la résidence de l’Éden de Laval.

Cela signifie que les 82 usagers de l’établissement seront dirigés vers d’autres milieux de vie publics et privés de Laval d’ici le 31 mars 2021. Cette date constitue la fin prévue à l’entente entre les deux parties.

«Le CISSS de Laval est en communication constante avec le propriétaire de la Résidence l’Éden de Laval, l’équipe soignante ainsi que le service de prévention et de contrôle des infections pour déterminer les meilleures stratégies de transfert en période de pandémie», a-t-on mentionné au Courrier Laval.

L’organisation de santé a d’ailleurs ajouté des travailleurs sociaux et les ressources requises pour assurer les soins et services aux usagers. Cela facilitera aussi la préparation et le transfert vers un nouvel établissement.

Depuis la fin de la première vague, l’Éden de Laval opère à 53 % de ses capacités.

Désaccord

De son côté, le Syndicat québécois des employées et employés de service (SQEES-FTQ) déplore la décision de fermer ces lits.

On dénonce le déracinement de personnes vulnérables, une perte d’emploi et la diminution de l’offre de soins longue durée pour le territoire lavallois.

«Selon les dernières statistiques, la liste d’attente pour une place en CHSLD à Laval s’établit à 368, regrette Sylvie Nelson, présidente du SQEES-FTQ, par voie de communiqué. […] Cette fermeture mettra donc une pression supplémentaire sur les services aux personnes en perte d’autonomie de la région de Laval.»

«On a été extrêmement touché par la COVID-19, la plupart d’entre nous ont été contaminés et malades, ajoute Kassandra Leclerc, présidente du syndicat local. On a traversé cette crise au meilleur de nous-mêmes et aujourd’hui, on nous annonce qu’on va perdre notre emploi… […] Il n’est peut-être pas trop tard pour envisager toutes les solutions pour empêcher cette fermeture inhumaine.»

Première vague

Rappelons que ce centre d’hébergement avait été particulièrement affecté lors de la première vague de la pandémie.

Une éclosion avait touché les membres de cette résidence à partir du vendredi 10 avril. En moins d’une semaine, 26 des 150 résidents de l’endroit avaient été placés en confinement, ce qui représentait 17 % des pensionnaires.

À ce moment, le propriétaire de l’Éden de Laval avait communiqué avec le CISSS de Laval pour obtenir un soutien clinique et de gestion. L’objectif était d’assurer la santé et sécurité des usagers et employés de l’endroit.

Le personnel et l’équipe de gestion du CISSS de Laval sont demeurés sur place depuis ce temps pour accomplir ces tâches.

Commentaires

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

555
Publicité

Populaires

Nous suivre sur Facebook

Publicité
342
Haut de page