Connectez-vous à nous

COVID-19

Éclosion de cas à L’Eden de Laval

(Dernière mise à jour: vendredi 19h)

L’Eden de Laval, un CHSLD privé non conventionné, est en proie à une éclosion de cas de la COVID-19 depuis qu’un premier résident a été déclaré positif Vendredi saint.

Six jours plus tard, 26 des quelque 150 pensionnaires de cet établissement de l’extrême pointe est de l’île Jésus étaient en confinement, soit 17 % de ses résidents. En date d’aujourd’hui, vendredi 17 avril, aucun décès n’était à déplorer.

Le Syndicat québécois des employées et employés de services (SQEES), affilié à la FTQ, confirme pour sa part le retrait d’une dizaine de travailleurs également atteints du virus.

CISSS en soutien

«Nous avons dépêché une conseillère en prévention et contrôle des infections afin d’appuyer la la résidence L’Eden de Laval dans le respect strict des bonnes mesures de prévention [qui] doivent être renforcées», indique Judith Goudreau, porte-parole du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de Laval.

Cela dit, elle précise que «le CISSS accompagne [la direction] afin de s’assurer qu’aucun bris de service ne survienne, et ce, en fonction des recommandations de l’INSPQ [Institut national de santé publique du Québec]».

Conseiller syndical au SQESS attaché à cet établissement, Jean Labelle y déplore, entre autres, le manque de personnel, affirmant que les ressources étaient déjà insuffisantes avant même que n’éclate la pandémie.

«En début de semaine, il manquait six infirmières auxiliaires, illustre-t-il. Une journée, il restait une infirmière sur le plancher.»

Le directeur général de L’Eden, Alain Fafard, n’a pas retourné les appels du Courrier Laval.

Commentaires

Journaliste à l'économie, l'environnement, le logement et la politique municipale, provinciale et fédérale, sstamour@2m.media, 450-667-4360 poste : 3523

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Populaires

Facebook

Publicité
Haut de page