Connectez-vous à nous

Du carfentanil trouvé près d’un Lavallois décédé

Faits divers

Du carfentanil trouvé près d’un Lavallois décédé

ENQUÊTE. Bien que les premières analyses de la mort d’un homme de 59 ans trouvé inanimé chez lui par son fils penchent vers une mort naturelle, les experts médicaux-légaux s’occupant de l’affaire ont découvert du carfentanil sur des timbres buvards près de son corps.

Commentaires

Le 23 janvier, des policiers avaient répondu à l’appel du fils et tenté des manœuvres de réanimation  sur cet homme étendu sur le plancher de sa demeure, à Vimont.

Pendant leur intervention, les agents avaient aussi repéré une importante quantité de marijuana et des comprimés d’une nature encore inconnue.

Sous les yeux de son fils, l’homme avait été transporté en centre hospitalier où son état de santé était jugé très critique. Il a succombé trois jours plus tard.

Plus tard, après l’obtention d’un mandat de perquisition, plus de drogue a été retrouvée dans la résidence, ainsi que des timbres contenant du carfentanil, un opiacé synthétique environ 100 fois plus puissant que le fentanyl et 10 000 fois plus puissant que la morphine pouvant entraîner la mort.

Depuis, la Direction de santé publique du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de Laval, le Service de police de Laval (SPL) et le laboratoire du Service d’analyse des drogues (SAD) de Santé Canada ont émis un avis afin de prévenir la population lavalloise de la présence possible de carfentanil sur son territoire.

Les victimes de surdose et leurs proches peuvent contribuer à faire retirer du marché la drogue contaminée en appelant la ligne info 450 662-INFO (4636) de la Police de Laval au www.infocrimemontreal.ca.  Ils peuvent ainsi transmettre de manière anonyme et confidentielle de l’information sur les sources d’approvisionnement et ainsi contribuer à sauver des vies.

Le 23 janvier, des policiers avaient répondu à l’appel du fils et tenté des manœuvres de réanimation  sur cet homme étendu sur le plancher de sa demeure, à Vimont.

Pendant leur intervention, les agents avaient aussi repéré une importante quantité de marijuana et des comprimés d’une nature encore inconnue.

Sous les yeux de son fils, l’homme avait été transporté en centre hospitalier où son état de santé était jugé très critique. Il a succombé trois jours plus tard.

Plus tard, après l’obtention d’un mandat de perquisition, plus de drogue a été retrouvée dans la résidence, ainsi que des timbres contenant du carfentanil, un opiacé synthétique environ 100 fois plus puissant que le fentanyl et 10 000 fois plus puissant que la morphine pouvant entraîner la mort.

Depuis, la Direction de santé publique du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de Laval, le Service de police de Laval (SPL) et le laboratoire du Service d’analyse des drogues (SAD) de Santé Canada ont émis un avis afin de prévenir la population lavalloise de la présence possible de carfentanil sur son territoire.

Les victimes de surdose et leurs proches peuvent contribuer à faire retirer du marché la drogue contaminée en appelant la ligne info 450 662-INFO (4636) de la Police de Laval au www.infocrimemontreal.ca.  Ils peuvent ainsi transmettre de manière anonyme et confidentielle de l’information sur les sources d’approvisionnement et ainsi contribuer à sauver des vies.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Rédacteur en chef, journaliste à la culture et aux faits divers, Benoit.leblanc@2m.media, 450-667-4360 poste : 3526

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Faits divers

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page