Connectez-vous à nous

Don de 22 toiles au Centre d’hébergement Rose-de-Lima

Culture

Don de 22 toiles au Centre d’hébergement Rose-de-Lima

GÉNÉROSITÉ. Depuis le 15 septembre, une vingtaine d’œuvres produites par des artistes membres de Rose-Art égayent les murs et corridors du Centre d’hébergement Rose-de-Lima, boulevard Roi-du-Nord, dans Sainte-Rose.

Commentaires

«Ce don marque l’étape ultime de notre aventure de création pour le 50e anniversaire de Laval, d’expliquer Marielle Villeneuve, responsable des projets spéciaux à Rose-Art. Nous tenions à ce que ces toiles demeurent dans le quartier et l’Association des bénévoles du Centre d’hébergement Rose-de-Lima s’est montrée intéressée par notre proposition.»

14 quartiers

En 2015, afin de marquer les célébrations des 50 ans de la Ville, Rose-Art a soumis le projet d’une mosaïque de 60 œuvres représentant l’ensemble des quartiers lavallois sous la forme d’un cube géant.

«L’idée était d’offrir une exposition itinérante qui puisse se promener partout sur l’île Jésus», de préciser Marielle Villeneuve.

D’abord présentée lors du Symposium de Sainte-Rose, la mosaïque s’est déplacée à Centropolis pour le grand événement du 50eanniversaire, avant de se diriger au Boisé Papineau, puis de divertir les piétons passant devant la galerie de la Vieille Caserne, boulevard Sainte-Rose.

«Avec le temps, le cube s’est endommagé et nous avons perdu une dizaine de toiles, de continuer Mme Villeneuve. Au dernier Symposium, nous avons tenu un encan silencieux, réussissant à vendre 28 des 50 œuvres qui restaient.»

Pendant que l’argent de l’encan servira à une future exposition des membres de Rose-Art, les usagers du Centre d’hébergement Rose-de-Lima pourront désormais apprécier les diverses couleurs et médiums utilisés par les artistes qui ont fait revivre les différents quartiers de l’île Jésus du bout de leur pinceau.

«Ce don marque l’étape ultime de notre aventure de création pour le 50e anniversaire de Laval, d’expliquer Marielle Villeneuve, responsable des projets spéciaux à Rose-Art. Nous tenions à ce que ces toiles demeurent dans le quartier et l’Association des bénévoles du Centre d’hébergement Rose-de-Lima s’est montrée intéressée par notre proposition.»

14 quartiers

En 2015, afin de marquer les célébrations des 50 ans de la Ville, Rose-Art a soumis le projet d’une mosaïque de 60 œuvres représentant l’ensemble des quartiers lavallois sous la forme d’un cube géant.

«L’idée était d’offrir une exposition itinérante qui puisse se promener partout sur l’île Jésus», de préciser Marielle Villeneuve.

D’abord présentée lors du Symposium de Sainte-Rose, la mosaïque s’est déplacée à Centropolis pour le grand événement du 50eanniversaire, avant de se diriger au Boisé Papineau, puis de divertir les piétons passant devant la galerie de la Vieille Caserne, boulevard Sainte-Rose.

«Avec le temps, le cube s’est endommagé et nous avons perdu une dizaine de toiles, de continuer Mme Villeneuve. Au dernier Symposium, nous avons tenu un encan silencieux, réussissant à vendre 28 des 50 œuvres qui restaient.»

Pendant que l’argent de l’encan servira à une future exposition des membres de Rose-Art, les usagers du Centre d’hébergement Rose-de-Lima pourront désormais apprécier les diverses couleurs et médiums utilisés par les artistes qui ont fait revivre les différents quartiers de l’île Jésus du bout de leur pinceau.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Rédacteur en chef, journaliste à la culture et aux faits divers, Benoit.leblanc@2m.media, 450-667-4360 poste : 3526

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Culture

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page