Connectez-vous à nous
Rocket
Joël Teasdale (14) a obtenu un but et une passe à ses débuts professionnels. (Photo gracieuseté - L’Aréna du Rocket inc.)

Hockey

Développer dans un contexte particulier

Le Rocket de Laval a débuté sa nouvelle saison le vendredi 12 février, et ce, près d’un an après l’annulation du reste de la campagne 2019-2020 en raison de la pandémie de la COVID-19.

Les joueurs du club lavallois ne semblaient pas trop rouillés par cette longue pause. Malgré la défaite en prolongation subie lundi, ils présentent toujours une fiche positive de 3-1-1. Les quatre premiers matchs les opposaient aux Senators de Belleville, tandis que le cinquième était disputé contre le Moose du Manitoba.

«Je suis content pour les joueurs, car ils avaient tous hâte de jouer, mentionne l’entraîneur-chef Joël Bouchard. […] C’était un peu la continuité d’il y a neuf mois [quand l’équipe connaissait une excellente séquence] derrière le banc.»

Jordan Weal, qui fait ses débuts avec le Rocket après avoir passé la dernière saison avec les Canadiens de Montréal, a eu un impact immédiat. Il a obtenu cinq points en autant de rencontres, ce qui le place au premier rang du club à ce chapitre.

Le joueur de centre est suivi par Lukas Vejdemo et Jesse Ylönen qui ont tous deux obtenu quatre points depuis le début de la saison. Joseph Blandisi a quant à lui obtenu un doublé lors du match d’ouverture.

Devant le filet, Cayden Primeau a obtenu trois des cinq départs des siens. Il présente une fiche de 2-1-0, un taux d’efficacité de ,897 et une moyenne de buts alloués de 2,34.

Contexte particulier

En raison de la pandémie, les rencontres du Rocket seront disputées au Centre Bell pour l’ensemble de la saison. Aucun spectateur n’est admis sur place. Les joueurs doivent aussi s’habituer à jouer plusieurs rencontres consécutives face à la même formation.

Côté hockey, d’autres adaptations sont de mises. Joël Bouchard compte sur une trentaine de joueurs disponibles tout au long de la saison, car ceux-ci ne pourront être retournés dans les rangs inférieurs quand l’effectif affichera complet.

«Chaque joueur doit obtenir le temps de glace dont il a besoin, précise-t-il. Certains doivent être prêts pour le rythme de jeu de la LNH [Ligue nationale de hockey], d’autres doivent travailler pour devenir des professionnels. Tout cela est en prenant compte qu’ils n’ont pas tous le même âge et la même capacité physique. C’est un gros défi que de gérer autant de joueurs.»

Rappelons aussi que le début de saison des équipes canadiennes de la Ligue américaine de hockey (LAH), qui jouent cette année dans une division commune, avait été retardé d’une semaine en raison de détails administratifs.

Pour le moment, seul le calendrier de février a été diffusé. Également, aucune information n’a été dévoilée quant à la possibilité de disputer des séries.

Place aux jeunes

L’édition 2020-2021 de la formation lavalloise compte plusieurs nouveaux visages. Parmi ceux-ci, notons Ylönen et Joël Teasdale qui font très bien à leurs débuts dans l’uniforme rouge et bleu.

Joël Teasdale disputait d’ailleurs ses premières rencontres en près de deux ans. Il avait subi une blessure importante au genou droit. L’ailier gauche a obtenu un but et une passe à son premier match.

«J’étais vraiment excité pour cette première game, mentionne le principal intéressé. Je voulais essayer de faire les choses simples et ç’a porté fruit. Je veux continuer comme ça pour les matchs à venir.»

Rafaël Harvey-Pinard, choix de septième tour des Canadiens en 2019, est un autre jeune joueur qui s’est démarqué jusqu’à maintenant. Il a été félicité par son entraîneur-chef lors d’un point de presse.

«Je ne suis pas surpris et je le mets dans des situations importantes, car je sens qu’il est à sa place, explique Bouchard. Il joue vite dans sa tête. Il est un travaillant et il a l’éthique de travail. Il est un joueur le fun à diriger.»

Les jeunes joueurs d’âge junior Kaiden Guhle et Jan Mysak se retrouvent aussi avec le club en raison de l’arrêt des activités dans leur ligue respective. L’échantillon des deux joueurs est toutefois limité: Guhle a seulement disputé un match en raison d’une légère blessure subie avant la saison, tandis que Mysak a joué dans les deux défaites de l’équipe.

Les vétérans

Malgré cet essor de jeunes joueurs, le Rocket compte sur les retours d’Alex Belzile, Yannick Veilleux, Laurent Dauphin et du capitaine Xavier Ouellet. Ceux-ci avaient tous contribué au succès du club qui a connu la meilleure saison de sa jeune histoire en 2019-2020.

Leur contribution sera importante et Joël Bouchard se dit déjà satisfait de l’aide qu’ils apportent aux jeunes de l’organisation. Le pilote lavallois a aussi été questionné sur le désir de gagner de l’équipe malgré l’incertitude qui plane pour la suite. Sa réponse ne pouvait être plus convaincante.

«Tant qu’il y aura un tableau indicateur, on va tout faire pour gagner. Dans la réalité de la ligue américaine, je me dois de développer les joueurs, mais on veut le faire dans un environnement gagnant», de conclure celui qui dirige le Rocket de Laval depuis mai 2018.

Commentaires

Publicité

Populaires

Facebook

Publicité
Haut de page