Connectez-vous à nous
travailleurs
(Photo gracieuseté)

COVID-19

Deuxième dose : les travailleurs de la santé veulent être priorisés

Le Syndicat des infirmières, inhalothérapeutes et infirmières auxiliaires de Laval (SIIIAL-CSQ) se questionne sur le fait que les travailleurs de la santé ne soient pas priorisés dans le cadre de l’opération de vaccination contre la COVID-19.

En effet, l’organisation syndicale estime que le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de Laval devrait offrir une deuxième dose de vaccin contre le virus à tous leurs membres qui le désirent avant de passer à la population générale.

5493 des 8814 employés du réseau de santé lavallois avaient été complétement vaccinés en date du dimanche 13 juin, ce qui représente 62,32 % d’entre eux.

«Nos membres sont au front depuis le début et une majorité attend toujours sa deuxième dose, affirme Déreck Cyr, vice-président et responsable santé et sécurité au travail pour le SIIIAL-CSQ. Certains se sont faits vacciner une première fois à la mi-février et attendent toujours.»

Il souhaiterait voir les travailleurs être vaccinés une seconde fois, et ce, peu importe leur âge, plutôt que de suivre le rythme de la population générale.

M. Cyr ajoute que certains membres, qui ont été vaccinés avant le mois de mars, ont eu des difficultés à prendre un second rendez-vous, car cela ne fonctionnait pas via le système Clic Santé. Certains attendaient plutôt l’appel du CISSS de Laval pour prévoir le second déplacement, mais ils ne l’ont pas reçu comme prévu.

La fermeture prévue de la clinique de vaccination située dans les annexes à l’arrière de l’Hôpital de la Cité-de-la-Santé est également dénoncée.

Choix personnel

Selon le CISSS de Laval, une communication a été envoyée à tous les employés pour leur indiquer le numéro à joindre afin de prendre rendez-vous pour la deuxième dose de vaccin. «On rappelle cependant que le devancement de la deuxième dose est une option non obligatoire et que certains employés ne désirent pas devancer cette date», précise Judith Goudreau, porte-parole du CISSS de Laval.

Elle note aussi que «tous les travailleurs qui ont des contacts directs auprès des patients, et qui le désiraient, ont reçu leur deuxième dose de vaccin».

Une file spéciale a également été mise en place au centre de vaccination massive de la Place Sports Experts. Les employés intéressés peuvent s’y rendre sans rendez-vous pour recevoir leur première ou deuxième dose avec une attente minimale une fois sur place.

Pour la deuxième administration, il est évidemment nécessaire de respecter le délai de huit semaines qui a été établi par le Comité sur l’immunisation du Québec.

Commentaires

Publicité

Populaires

Facebook

Publicité
Haut de page