Connectez-vous à nous

Deux anciens de Transcontinental achètent le Courrier Laval

lidl opening times today

Actualités

Deux anciens de Transcontinental achètent le Courrier Laval

VENTE. Deux anciens gestionnaires de la division des médias de Transcontinental, Martin Olivier et Martin Routhier, ont fait l’achat du Courrier Laval, le 15 novembre. Le montant de la transaction n’a pas été dévoilé.

Commentaires

Une semaine jour pour jour après s’être départi de 21 de ses hebdomadaires régionaux, TC Transcontinental a continué de réduire la taille de son groupe de journaux régionaux en annonçant cette vente de l’hebdomadaire, publié depuis 72 ans, sur le territoire lavallois.

Quatorze employés du Courrier Laval travailleront pour la nouvelle compagnie 2M.Media propriété du président Martin Olivier et vice-président Martin Routhier. Deux infographistes se sont joints à l’équipe.

Équipe chevronnée

Les propriétaires ne s’en cachent pas. Ils sont très heureux d’avoir mis la main sur une équipe chevronnée de journalistes, conseillers en solutions médias, infographes et d’employés de bureau.

«Dès que j’ai su que TC voulait vendre le Courrier Laval, mon intérêt pour faire l’acquisition de ce journal était très fort, souligne Martin Olivier. Je connaissais très bien cette équipe. J’ai alors approché Martin Routhier, un atout important.»

«Le Courrier Laval se retrouve dans un excellent marché, avance Martin Routhier. Il est en santé et a beaucoup d’histoire. Nous avons la chance de travailler avec une équipe en place expérimentée et le fait que Martin Olivier soit un excellent gestionnaire, a facilité mon choix de redevenir entrepreneur.»

2M.Media croit aux médias locaux. «Nous croyons à la proximité de la communauté, poursuit M. Olivier. Nous jouons un rôle important pour les annonceurs, acheteurs et lecteurs. Avec l’arrivée de la Place Bell et du futur centre-ville proposé par le maire Demers, l’avenir s’annonce prometteur.»

Martin Routhier a insisté sur la crédibilité de son équipe de rédaction. «Le volet contenu est notre force. Notre journal est unique. Nous sommes les meilleurs au monde pour couvrir les nouvelles lavalloises.»

Les mêmes valeurs

Martin Olivier, un ancien joueur de hockey sous contrat avec les Canadiens de Montréal, a travaillé pendant près de 13 ans chez TC Media, notamment en tant que directeur-général du Courrier Laval durant trois ans. Pour sa part, Martin Routhier a été directeur général d’une dizaine de publications de l’ouest de Montréal chez TC Media, également durant trois ans.

«En tant que directeur-général, nous avions les mêmes défis, les mêmes enjeux. Nous nous parlions souvent au fil des ans et nous avons toujours eu une belle collaboration», stipule M. Routhier.

Les nouveaux propriétaires ont d’ailleurs plusieurs points en commun. Outre le fait d’avoir occupé les mêmes fonctions, ils ont évolué au sein de la formation de hockey des Redmen de l’Université McGill dans les années 90.

«Nous partageons les mêmes valeurs, précise M. Olivier. Nous voulons transmettre ces valeurs du hockey. Le travail d’équipe a une importance capitale.»

M. Routhier a notamment été dans le domaine des technologies de l’information. Il a participé à la création de l’entreprise Openface (création de sites Web et connectivité) qui existe toujours. En 2008, il est derrière le déménagement des Fog Devils de Terre-Neuve de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ) à Montréal. Il a été durant près de trois ans président de la franchise du Junior de Montréal, avant qu’elle ne déménage à Boisbriand en 2011.

TC imprime et distribue

Cette transaction du Courrier Laval porte également sur la vente de la propriété Web rattachée à l’hebdomadaire de près de 135 000 copies. Par ailleurs, une entente pluriannuelle a été conclue avec TC Transcontinental pour l’impression et la distribution du journal. Il y a aussi une entente avec les ventes Réseau Sélect, les annonces classées et les ventes croisées locales.

Cette transaction s’inscrit dans le cadre du processus de vente annoncé en avril par TC Transcontinental. L’imprimeur et éditeur avait alors indiqué vouloir se départir de 93 publications québécoises et ontariennes, ainsi que leur site Web.

Martin Routhier et Martin Olivier posent avec leur nouvelle équipe du Courrier Laval.
Martin Routhier et Martin Olivier posent avec leur nouvelle équipe du Courrier Laval.  ©Photo – Mario Beauregard

Une semaine jour pour jour après s’être départi de 21 de ses hebdomadaires régionaux, TC Transcontinental a continué de réduire la taille de son groupe de journaux régionaux en annonçant cette vente de l’hebdomadaire, publié depuis 72 ans, sur le territoire lavallois.

Quatorze employés du Courrier Laval travailleront pour la nouvelle compagnie 2M.Media propriété du président Martin Olivier et vice-président Martin Routhier. Deux infographistes se sont joints à l’équipe.

Équipe chevronnée

Les propriétaires ne s’en cachent pas. Ils sont très heureux d’avoir mis la main sur une équipe chevronnée de journalistes, conseillers en solutions médias, infographes et d’employés de bureau.

«Dès que j’ai su que TC voulait vendre le Courrier Laval, mon intérêt pour faire l’acquisition de ce journal était très fort, souligne Martin Olivier. Je connaissais très bien cette équipe. J’ai alors approché Martin Routhier, un atout important.»

«Le Courrier Laval se retrouve dans un excellent marché, avance Martin Routhier. Il est en santé et a beaucoup d’histoire. Nous avons la chance de travailler avec une équipe en place expérimentée et le fait que Martin Olivier soit un excellent gestionnaire, a facilité mon choix de redevenir entrepreneur.»

2M.Media croit aux médias locaux. «Nous croyons à la proximité de la communauté, poursuit M. Olivier. Nous jouons un rôle important pour les annonceurs, acheteurs et lecteurs. Avec l’arrivée de la Place Bell et du futur centre-ville proposé par le maire Demers, l’avenir s’annonce prometteur.»

Martin Routhier a insisté sur la crédibilité de son équipe de rédaction. «Le volet contenu est notre force. Notre journal est unique. Nous sommes les meilleurs au monde pour couvrir les nouvelles lavalloises.»

Les mêmes valeurs

Martin Olivier, un ancien joueur de hockey sous contrat avec les Canadiens de Montréal, a travaillé pendant près de 13 ans chez TC Media, notamment en tant que directeur-général du Courrier Laval durant trois ans. Pour sa part, Martin Routhier a été directeur général d’une dizaine de publications de l’ouest de Montréal chez TC Media, également durant trois ans.

«En tant que directeur-général, nous avions les mêmes défis, les mêmes enjeux. Nous nous parlions souvent au fil des ans et nous avons toujours eu une belle collaboration», stipule M. Routhier.

Les nouveaux propriétaires ont d’ailleurs plusieurs points en commun. Outre le fait d’avoir occupé les mêmes fonctions, ils ont évolué au sein de la formation de hockey des Redmen de l’Université McGill dans les années 90.

«Nous partageons les mêmes valeurs, précise M. Olivier. Nous voulons transmettre ces valeurs du hockey. Le travail d’équipe a une importance capitale.»

M. Routhier a notamment été dans le domaine des technologies de l’information. Il a participé à la création de l’entreprise Openface (création de sites Web et connectivité) qui existe toujours. En 2008, il est derrière le déménagement des Fog Devils de Terre-Neuve de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ) à Montréal. Il a été durant près de trois ans président de la franchise du Junior de Montréal, avant qu’elle ne déménage à Boisbriand en 2011.

TC imprime et distribue

Cette transaction du Courrier Laval porte également sur la vente de la propriété Web rattachée à l’hebdomadaire de près de 135 000 copies. Par ailleurs, une entente pluriannuelle a été conclue avec TC Transcontinental pour l’impression et la distribution du journal. Il y a aussi une entente avec les ventes Réseau Sélect, les annonces classées et les ventes croisées locales.

Cette transaction s’inscrit dans le cadre du processus de vente annoncé en avril par TC Transcontinental. L’imprimeur et éditeur avait alors indiqué vouloir se départir de 93 publications québécoises et ontariennes, ainsi que leur site Web.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste sport et communauté

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

555
Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Publicité
342
Haut de page