Connectez-vous à nous

Début d’année difficile: les aléas du déneigement

Actualités

Début d’année difficile: les aléas du déneigement

MUNICIPAL. En ce début d’année, plusieurs citoyens ont exprimé leur mécontentement face aux opérations de déneigement.

Commentaires

Entre autres, on reproche à la Ville de trop longs délais entre la pose des affichettes interdisant le stationnement sur la voie publique et le ramassage de la neige tassée en bordure de rue.

Ce fut notamment le cas sur la rue Édouard-Montpetit, à Chomedey, où des automobilistes ont reçu une contravention pour avoir ignoré l’interdiction qui remontait déjà à plus d’une semaine.

Situation exceptionnelle

Conseillère en communications à la Ville, Carolanne L. Gagnon invoque les caprices de dame Nature pour justifier ces délais.

De fait, alors que l’enlèvement de la neige sur la rue Édouard-Montpetit avait initialement été planifié le 2 janvier, Laval recevait les deux jours suivants une nouvelle bordée de 12,6 centimètres, forçant le Service des travaux publics à réaffecter une grande partie des équipes au tassement de la neige tout en poursuivant le chargement en parallèle.

«Il est extrêmement rare qu’entre le début et la fin d’une opération de chargement, nous recevions assez de précipitations pour devoir recommencer l’opération. C’est cependant ce qui est arrivé ici.»

Comme la priorité en termes de chargement de la neige est accordée aux voies réservées et principaux axes nord/sud, les opérations dans les rues résidentielles ont été considérablement ralenties, précise Mme Gagnon.

Pause de deux jours

«La fin de semaine du 7 et 8 janvier, poursuit la porte-parole de la Ville, les opérations d’enlèvement de la neige ont été suspendues conformément à la loi sur les heures de conduite, laquelle stipule que les opérateurs ne peuvent excéder 13 heures par jour et 70 heures par semaine.»

Le chargement de la neige a aussitôt repris le lundi matin, 9 janvier, alors qu’on prévoyait pour le lendemain soir l’enlèvement de la neige sur un premier côté de la rue Édouard-Montpetit, notamment.

Cela dit, indépendamment des retards de déneigement qui peuvent survenir en cours d’opération, les pancartes amovibles installées dans les bancs de neige ont toujours priorité sur la signalisation fixe, rappelle en terminant Carolanne L.Gagnon.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste à l'économie et la politique municipale , Stéphane.st-amour@2m.media , 450-667-4360 poste : 3523

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page