Connectez-vous à nous

Création d’un Service de la gestion de l’eau

lidl opening times today

Actualités

Création d’un Service de la gestion de l’eau

BRÈVES MUNICIPALES. Désormais, les usines d’épuration des eaux usées et de production d’eau potable relèvent du nouveau Service de la gestion de l’eau.

Commentaires

Ce service municipal verra aussi au suivi de la qualité de l’eau distribuée et s’occupera des stations de pompage et des ouvrages de débordement, du repérage des fuites souterraines de même que des réseaux d’égout et aqueduc.
La création de ce service découle de la scission du Service de l’environnement, lequel conserve la gestion des matières résiduelles et des milieux naturels, l’écocitoyenneté, la gestion animalière et l’élimination des nuisances environnementales.

Soutien au CRE

À compter de l’an prochain, la Ville versera une somme de 75 000 $ répartie sur trois ans au Conseil régional de l’environnement (CRE) de Laval. «Depuis plus de 20 ans, le CRE est actif sur le territoire et a été à l’origine de plusieurs projets d’envergure», souligne le maire Marc Demers tout en saluant l’expertise de cet organisme qu’il qualifie de «précieux partenaire». Parmi ses grands champs d’activités, notons la conservation des milieux naturels, la sensibilisation écocitoyenne et la lutte contre les changements climatiques.

Un parc pour Fabreville

La Ville vient d’acquérir trois lots situés en front de la rue Cousteau, dans le quartier Fabreville, afin d’y aménager un parc. La transaction a été conclue à la suite du dernier conseil municipal, alors que l’entente de principe intervenue préalablement avec les propriétaires fonciers était conditionnelle à une modification au règlement de zonage, laquelle fut entérinée à la séance du 5 septembre. Au printemps dernier, les résidents du secteur avaient été appelés à bonifier la proposition d’aménagement qui leur avait été présentée.

Textil’Art empoche

À la suite d’une recommandation du comité Fonds d’économie sociale, le comité exécutif verse une aide financière de 50 000 $ à Textil’Art. Cette contribution permettra à l’entreprise-école, entre autres, d’acquérir de nouvelles machines industrielles et d’augmenter le nombre de postes de production. Une friperie et des cours de couture domestique seront également ajoutés à l’offre de service de cette organisation qui, à ce jour, a accompagné plus de 1200 personnes dans leur démarche d’intégration professionnelle et sociale, souligne la directrice générale Jocelyne Arbic.

Caserne bientôt en chantier

À la séance du 3 octobre, le conseil municipal devait approuver le contrat de construction de la caserne dans Saint-François à Consortium MR Canada au montant de 7,8 M$. Quant à la surveillance du chantier, elle sera confiée à Viau Bastien Gosselin Architectes pour 325 000 $. Le nouveau bâtiment sera muni de cinq portes de garage et comprendra des bureaux et des aires de vie pour neuf pompiers, quatre officiers et un stagiaire.

Nomination

Le conseil d’administration (CA) de l’Union des municipalités du Québec (UMQ) a approuvé la nomination de deux nouveaux membres à la Commission des jeunes élus de l’Union, dont la conseillère municipale du district Concorde-Bois-de-Boulogne, Sandra Desmeules. Créée en 2007, cette Commission, qui regroupe des élus âgés de moins de 35 ans, a pour mandat de formuler des avis et recommandations concernant divers dossiers d’importance pour la relève municipale, dont l’implication des jeunes lors des élections municipales.

Soutien financier

La Ville, la Caisse d’économie solidaire Desjardins et le Pôle régional d’économie sociale de Laval (PRESL) annoncent la mise en place d’un nouveau partenariat afin de soutenir la création d’entreprises collectives. En vertu de cette entente, une quinzaine de ces sociétés en devenir auront accès à un accompagnement professionnel et à un financement de démarrage pour réaliser leur projet d’entrepreneuriat à haute valeur sociale.

Subvention verte

Les Lavallois songeant à remplacer leur vieux système de chauffage résidentiel au mazout auront désormais un incitatif financier supplémentaire pour le faire. Le programme municipal de subventions vertes a été bonifié pour encourager l’implantation de systèmes alimentés exclusivement à l’électricité ou utilisant des énergies renouvelables. Cette aide financière s’ajoute à celle offerte par le gouvernement provincial dans le cadre du programme Chauffez vert.

Ruisseau Paradis

Après avoir obtenu l’aval ministériel, la Ville investit 1,6 M$ pour le réaménagement du ruisseau Paradis et la piste cyclable qui le longe sur deux kilomètres. Le reprofilage du cours d’eau favorisera un meilleur écoulement de l’eau, ce qui règlera un problème d’eau stagnante, lequel avait notamment entraîné il y a quelques années la fermeture de la piste cyclable par mesure de sécurité. Les travaux devraient être complétés cet automne.

Ce service municipal verra aussi au suivi de la qualité de l’eau distribuée et s’occupera des stations de pompage et des ouvrages de débordement, du repérage des fuites souterraines de même que des réseaux d’égout et aqueduc.
La création de ce service découle de la scission du Service de l’environnement, lequel conserve la gestion des matières résiduelles et des milieux naturels, l’écocitoyenneté, la gestion animalière et l’élimination des nuisances environnementales.

Soutien au CRE

À compter de l’an prochain, la Ville versera une somme de 75 000 $ répartie sur trois ans au Conseil régional de l’environnement (CRE) de Laval. «Depuis plus de 20 ans, le CRE est actif sur le territoire et a été à l’origine de plusieurs projets d’envergure», souligne le maire Marc Demers tout en saluant l’expertise de cet organisme qu’il qualifie de «précieux partenaire». Parmi ses grands champs d’activités, notons la conservation des milieux naturels, la sensibilisation écocitoyenne et la lutte contre les changements climatiques.

Le maire Marc Demers, le président du CRE de Laval, Jean Lavoie, et Virginie Dufour, membre du comité exécutif responsable des dossiers environnementaux.Le maire Marc Demers, le président du CRE de Laval, Jean Lavoie, et Virginie Dufour, membre du comité exécutif responsable des dossiers environnementaux.  ©Photo – Photo Ville Laval – Vincent Girard

Un parc pour Fabreville

La Ville vient d’acquérir trois lots situés en front de la rue Cousteau, dans le quartier Fabreville, afin d’y aménager un parc. La transaction a été conclue à la suite du dernier conseil municipal, alors que l’entente de principe intervenue préalablement avec les propriétaires fonciers était conditionnelle à une modification au règlement de zonage, laquelle fut entérinée à la séance du 5 septembre. Au printemps dernier, les résidents du secteur avaient été appelés à bonifier la proposition d’aménagement qui leur avait été présentée.

Textil’Art empoche

À la suite d’une recommandation du comité Fonds d’économie sociale, le comité exécutif verse une aide financière de 50 000 $ à Textil’Art. Cette contribution permettra à l’entreprise-école, entre autres, d’acquérir de nouvelles machines industrielles et d’augmenter le nombre de postes de production. Une friperie et des cours de couture domestique seront également ajoutés à l’offre de service de cette organisation qui, à ce jour, a accompagné plus de 1200 personnes dans leur démarche d’intégration professionnelle et sociale, souligne la directrice générale Jocelyne Arbic.

Le maire Marc Demers entouré des représentantes de TextilLe maire Marc Demers entouré des représentantes de Textil’Art, soit Soumia Khassime, directrice-adjointe, Roselyne Gohier, administratrice, Jocelyne Arbic, directrice générale, et Natacha Boivin, présidente du CA, et de Marc Tremblay, directeur général adjoint au Service du développement économique de la Ville.  ©Photo – Photo Ville Laval – Vincent Girard

Caserne bientôt en chantier

À la séance du 3 octobre, le conseil municipal devait approuver le contrat de construction de la caserne dans Saint-François à Consortium MR Canada au montant de 7,8 M$. Quant à la surveillance du chantier, elle sera confiée à Viau Bastien Gosselin Architectes pour 325 000 $. Le nouveau bâtiment sera muni de cinq portes de garage et comprendra des bureaux et des aires de vie pour neuf pompiers, quatre officiers et un stagiaire.

Nomination

Le conseil d’administration (CA) de l’Union des municipalités du Québec (UMQ) a approuvé la nomination de deux nouveaux membres à la Commission des jeunes élus de l’Union, dont la conseillère municipale du district Concorde-Bois-de-Boulogne, Sandra Desmeules. Créée en 2007, cette Commission, qui regroupe des élus âgés de moins de 35 ans, a pour mandat de formuler des avis et recommandations concernant divers dossiers d’importance pour la relève municipale, dont l’implication des jeunes lors des élections municipales.

Soutien financier

La Ville, la Caisse d’économie solidaire Desjardins et le Pôle régional d’économie sociale de Laval (PRESL) annoncent la mise en place d’un nouveau partenariat afin de soutenir la création d’entreprises collectives. En vertu de cette entente, une quinzaine de ces sociétés en devenir auront accès à un accompagnement professionnel et à un financement de démarrage pour réaliser leur projet d’entrepreneuriat à haute valeur sociale.

Subvention verte

Les Lavallois songeant à remplacer leur vieux système de chauffage résidentiel au mazout auront désormais un incitatif financier supplémentaire pour le faire. Le programme municipal de subventions vertes a été bonifié pour encourager l’implantation de systèmes alimentés exclusivement à l’électricité ou utilisant des énergies renouvelables. Cette aide financière s’ajoute à celle offerte par le gouvernement provincial dans le cadre du programme Chauffez vert.

On estime à plus de 18 000 le nombre bâtiments résidentiels chauffés au mazout à Laval.On estime à plus de 18 000 le nombre bâtiments résidentiels chauffés au mazout à Laval.  ©Photo – Marcel Derweduwen

Ruisseau Paradis

Après avoir obtenu l’aval ministériel, la Ville investit 1,6 M$ pour le réaménagement du ruisseau Paradis et la piste cyclable qui le longe sur deux kilomètres. Le reprofilage du cours d’eau favorisera un meilleur écoulement de l’eau, ce qui règlera un problème d’eau stagnante, lequel avait notamment entraîné il y a quelques années la fermeture de la piste cyclable par mesure de sécurité. Les travaux devraient être complétés cet automne.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste à l'économie et la politique municipale , Stéphane.st-amour@2m.media , 450-667-4360 poste : 3523

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

555
Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Publicité
342
Haut de page