Connectez-vous à nous

Complexe aquatique: appel d’offres annulé

Actualités

Complexe aquatique: appel d’offres annulé

Le comité exécutif annule l’appel d’offres lié à la construction du complexe aquatique et rejette les trois soumissions reçues au printemps dernier.

Mis sur la glace au début du mois de juin, le dossier a été en réévaluation tout ce temps en raison du prix des soumissions qui dépassaient largement les coûts estimés.
À 81,2 M$, le plus bas soumissionnaire, Magil Construction Corporation, excédait de 46 % % le montant budgété par la Ville.

«Nous sommes déterminés à construire le complexe aquatique, a toutefois tenu à préciser le maire Marc Demers dans un communiqué publié le 12 septembre. Par contre, nous ne le bâtirons pas à n’importe quel prix.»

On planche actuellement sur divers scénarios afin de poursuivre la réalisation de cette infrastructure dont les fondations ont déjà été coulées sur le terrain voisinant avec le Cosmodôme.

Hiverner les fondations

Incidemment, le conseil municipal devra, le 2 octobre, avaliser une dépense de 710 930,75 $, taxes nettes incluses, liée à des travaux de protection permanente des fondations. L’opération consiste à appliquer une membrane imperméabilisante sur le béton des fondations avant de les remblayer.

Compte tenu des circonstances, ces travaux, qui devaient être faits lors de la construction du complexe (lot 3), feront l’objet d’un crédit supplémentaire pour le lot 2.

Opposition

Rappelant que 8,3 M$ ont déjà été déboursés pour la réalisation de plans et devis et la préparation des fondations du bâtiment, le chef de Parti Laval, Michel Trottier, souhaite que «l’annulation de l’appel d’offres [soit] l’occasion de revoir la stratégie de la Ville».

S’il n’en tenait qu’à lui, l’enveloppe budgétaire de 61 M$ destinée au complexe aquatique serait «utilisée pour construire un plus grand nombre de piscines à moindre coût et mieux réparties sur le territoire».

Jeux du Québec

Ce pas de recul n’aura pas le moindre impact sur la tenue de la 55e Finale des Jeux du Québec que Laval accueillera à l’été 2020.

C’est ce que déclarait, le mois dernier, le directeur général du Comité organisateur, Marc DeBlois, devant l’incertitude qui planait autour de l’avenir du complexe aquatique.
Bien qu’on projetait y tenir les épreuves de natation, celles-ci seront déplacées à la piscine du Collège Laval, tel que prévu au cahier des charges. «Quand on prépare un dossier de candidature pour accueillir une compétition de cette envergure, ça prend un plan B pour tous les plateaux sportifs afin de pouvoir réagir à tout imprévu», avait-il expliqué.

Commentaires

Journaliste économie et politique , Stéphane.st-amour@2m.media , 450-667-4360 poste : 3523

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page