Connectez-vous à nous
lidl opening times today

Faits divers

Cigarette mal éteinte et quasi perte totale à Fabreville

La nuit a été tristement malchanceuse pour une petite famille de la 1ère Avenue qui a perdu sa résidence après un important incendie, le mercredi 18 novembre.

C’est à 12h33 que le 911 a été prévenu qu’un feu venait de commencer à cette maison d’un étage situé quelque au sud de la rue Désaulniers.

La première des 7 unités du Service de sécurité incendie dépêchées sur les lieux, soit 23 pompiers, est arrivée sur place dès 12h38.

Les pompiers sont arrivés sur les lieux cinq minutes après l’alerte au 911. (Photo gracieuseté)

À ce moment, des flammes étaient facilement repérables sur le balcon extérieur de la résidence.

Heureusement, les trois occupants avaient pu évacuer rapidement l’endroit en raison d’un avertisseur de fumée fonctionnel.

Dégâts importants

C’est finalement à 1h53 que les pompiers ont réussi à contrôler le feu violent, non sans qu’il cause d’énormes dégâts au bâtiment résidentiel.

Les dommages sont évalués sommairement à 125 000 $ pour la structure et 30 000$ pour son contenu.

«L’incendie a été causé soit par une chandelle ou une cigarette qu’étaient disposées sans surveillance sur une petite table très près de la maison, d’expliquer Christian Grand’Maison, chef aux opérations du Service de sécurité incendie de Laval. Il est important de rappeler de toujours éteindre les mégots dans un cendrier prévu à cet effet et que les bougies et chandelles doivent toujours se trouver sur une surface stable à bonne distance de toute matière inflammable.»

Feu naissant à la Cité-de-la-Santé

Dans l’après-midi du mardi 17 novembre, il y a eu beaucoup plus de peur que de mal du côté du Bloc G de l’Hôpital de la Cité-de-la-Santé, où se trouve le département de cancérologie.

Vers 15h15, des agents de sécurité ont alerté le centre d’appels d’urgence après avoir constaté que des fils électriques émanaient de la fumée.

Les pompiers se sont vites présentés au centre hospitalier et n’ont rien eu à éteindre, le court-circuit n’ayant, par chance, rien embrasé. Ils se sont toutefois assurés de bien sécuriser la scène.

 

Commentaires

Rédacteur en chef, journaliste à la culture et aux faits divers, Benoit.leblanc@2m.media, 450-667-4360 poste : 3526

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

555
Publicité

Populaires

Nous suivre sur Facebook

Publicité
342
Haut de page