Connectez-vous à nous
(Photo 2M.Media)

COVID-19

Baisse de 45 cas actifs à Laval au cours du week-end

Le bilan lavallois pointe désormais à 546 cas actifs de la COVID-19 selon les données émises par le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de Laval.

Cela représente une baisse de 45 personnes porteuses du virus par rapport au dernier bilan complet diffusé le 7 mai.

On compte toutefois 193 cas confirmés au cours des trois derniers jours, ce qui porte le total à 30 385 citoyens lavallois ayant contracté le virus depuis le début de la pandémie. 905 d’entre eux en sont malheureusement décédés, tandis que 28 934 sont maintenant rétablis.

Parmi les Lavallois toujours porteurs du virus, 32 sont hospitalisés, dont 15 aux soins intensifs.

Le CISSS de Laval a aussi précisé que 58 employés de son réseau sont absents du travail en raison de la COVID-19.

Variants

De son côté, l’Institut national de santé publique du Québec a confirmé que les variants de la COVID-19 ont représenté 82,9 % des cas détectés à Laval au cours de la dernière semaine.

Pour le moment, l’origine de 283 cas a été confirmée par le séquençage. 270 de ceux-ci proviennent de la souche du Royaume-Uni, 8 de celle d’Afrique du Sud et 5 de celle du Nigéria.

Au total, 87,1 % des cas confirmés à l’échelle provinciale dans les sept derniers jours proviennent de variants.

Vaccination

176 855 doses ont été administrées à Laval depuis le début de l’opération de vaccination contre la COVID-19, ce qui représente 40,29 % de la population lavalloise.

Il s’agit du dixième plus haut total provincial derrière Montréal (931 889), la Montérégie (569 215), la Capitale-Nationale (358 684), les Laurentides (256 804), la Mauricie et Centre-du-Québec (237 810), l’Estrie (214 792), Lanaudière (213 237), Chaudière-Appalaches (199 373) et l’Outaouais (181 788).

44,57 % de tous les Québécois ont reçu leur première dose de vaccin contre la COVID-19 jusqu’ici.

Dans les secteurs

Tous les secteurs lavallois ont connu une baisse de cas actifs au cours du week-end.

Le secteur de Fabreville-Est et Sainte-Rose, ainsi que le quartier de Chomedey ont présenté les plus importantes diminutions avec 19 personnes porteuses du virus en moins sur leur territoire respectif.

Ce dernier compte toutefois 50 nouveaux cas confirmés sur cette même période, ce qui constitue le plus haut total de l’île Jésus. Il demeure aussi le secteur le plus affecté, que ce soit en chiffres absolus (152 cas actifs) ou en taux d’infection (160 cas actifs par 100 000 habitants).

À l’inverse, le secteur de Vimont et Auteuil (-11) compte le moins de cas actifs avec 60, tandis que le territoire de Fabreville-Est et Sainte-Rose présente le plus bas taux d’infection avec 85 cas actifs pour 100 000 habitants.

De son côté, le secteur composé de Duvernay, Saint-François et Saint-Vincent-de-Paul voit son bilan réduire d’un petit cas actif, tandis que celui de Pont-Viau, Renaud-Coursol et Laval-des-Rapides en a cinq de moins que vendredi dernier. Ce sont les deux secteurs qui ont affiché les plus faibles baisses du week-end.

Le secteur de Sainte-Dorothée, Laval-Ouest, Laval-Les Îles, Fabreville-Ouest et Laval-sur-le-Lac constate quant à lui une diminution de 10 personnes porteuses du virus sur son territoire. Cela lui permet de se retrouver sous la barre des 100 cas actifs.

***

Prendre note que tel qu’indiqué sur le site Web du CISSS de Laval, ces données par secteur incluent l’ensemble des cas des citoyens testés positifs à la COVID-19, qu’ils résident dans des milieux fermés ou ailleurs dans la communauté.

Les milieux fermés incluent des milieux de vie comme les centres d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD), les résidences privées pour aînés (RPA), les ressources intermédiaires (RI), ainsi que les centres correctionnels.

Les données présentées sont calculées en fonction du lieu de résidence. Le CISSS tarde à déterminer le foyer de 46 cas jusqu’ici.

Commentaires

Publicité

Populaires

Facebook

Publicité
Haut de page