Connectez-vous à nous

Alerte au carfentanil sur des timbres buvards

Faits divers

Alerte au carfentanil sur des timbres buvards

PRÉVENTION. La Direction de santé publique du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de Laval invite les utilisateurs de drogue à être très prudents, car elle a été informée par le Service de police de Laval (SPL) et le laboratoire du Service d’analyse des drogues (SAD) de Santé Canada que du carfentanil a été découvert sur des timbres buvards dans la région.

Commentaires

Le carfentanil en buvard – des timbres papier imbibés d’un opiacé synthétique environ 100 fois plus puissant que le fentanyl et 10 000 fois plus puissant que la morphine – peut facilement entraîner la mort.

Soulignons que la population peut consommer cette matière à son insu en croyant qu’il s’agit d’autre chose. Des buvards de carfentanil ressemblant à des timbres de collection pourraient circuler en territoire lavallois.

«Cette drogue est très dangereuse, explique le docteur Jean-Pierre Trépanier, directeur de santé publique du CISSS de Laval. Tous les opiacés peuvent entraîner une réaction de dépression respiratoire. L’individu oublie de respirer et, privé d’oxygène, décède. Une petite dose de carfentanil est suffisante pour tuer un individu.»

La Police de Laval met également la population en garde contre cette drogue potentiellement mortelle qui ressemble à un timbre de papier inoffensif. Ces buvards peuvent être ingérés ou placés sur la langue pour consommer le carfentanil. L’enquête policière suit son cours, mais certains indices laissent croire que les timbres auraient été achetés sur le marché noir du Web.

«Il faut donc redoubler de prudence. Le Service de police demande à la population d’appeler le 911 si ce type de timbre est trouvé, et, surtout, de ne pas y toucher», d’indiquer le SPL via un communiqué commun avec le CISSS de Laval.

Rappelons aussi que les victimes de surdose et leurs proches peuvent contribuer à faire retirer du marché la drogue contaminée en appelant la ligne info 450 662-INFO (4636) de la Police de Laval.  Ils peuvent ainsi transmettre de manière anonyme et confidentielle de l’information sur les sources d’approvisionnement et ainsi contribuer à sauver des vies.

Le carfentanil en buvard – des timbres papier imbibés d’un opiacé synthétique environ 100 fois plus puissant que le fentanyl et 10 000 fois plus puissant que la morphine – peut facilement entraîner la mort.

Soulignons que la population peut consommer cette matière à son insu en croyant qu’il s’agit d’autre chose. Des buvards de carfentanil ressemblant à des timbres de collection pourraient circuler en territoire lavallois.

«Cette drogue est très dangereuse, explique le docteur Jean-Pierre Trépanier, directeur de santé publique du CISSS de Laval. Tous les opiacés peuvent entraîner une réaction de dépression respiratoire. L’individu oublie de respirer et, privé d’oxygène, décède. Une petite dose de carfentanil est suffisante pour tuer un individu.»

La Police de Laval met également la population en garde contre cette drogue potentiellement mortelle qui ressemble à un timbre de papier inoffensif. Ces buvards peuvent être ingérés ou placés sur la langue pour consommer le carfentanil. L’enquête policière suit son cours, mais certains indices laissent croire que les timbres auraient été achetés sur le marché noir du Web.

«Il faut donc redoubler de prudence. Le Service de police demande à la population d’appeler le 911 si ce type de timbre est trouvé, et, surtout, de ne pas y toucher», d’indiquer le SPL via un communiqué commun avec le CISSS de Laval.

Rappelons aussi que les victimes de surdose et leurs proches peuvent contribuer à faire retirer du marché la drogue contaminée en appelant la ligne info 450 662-INFO (4636) de la Police de Laval.  Ils peuvent ainsi transmettre de manière anonyme et confidentielle de l’information sur les sources d’approvisionnement et ainsi contribuer à sauver des vies.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Rédacteur en chef, journaliste à la culture et aux faits divers, Benoit.leblanc@2m.media, 450-667-4360 poste : 3526

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Faits divers

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page