Connectez-vous à nous

6 cas de COVID-19 après une fête privée à Laval

lidl opening times today

COVID-19

6 cas de COVID-19 après une fête privée à Laval

Au moins six jeunes lavallois ont été contaminés par la COVID-19 après une fête privée en sol lavallois, selon une enquête épidémiologique réalisée par le Centre intégré de la Santé et de Service sociaux (CISSS) de Laval.

Près d’une quarantaine de jeunes qui étaient présents à ce rassemblement privé se trouvent maintenant en isolement préventif d’une durée de 14 jours.

«On veut vraiment marteler le message parce qu’il y a beaucoup de personnes qui ne comprennent pas ou qui sont mélangées, mentionne Judith Goudreau, porte-parole du CISSS de Laval. Les rassemblements privés de plus de 10 personnes sont interdits. Seulement les salles ou auditoires ont l’autorisation d’accueillir jusqu’à 250 personnes.»

Le CISSS ne confirmer toujours pas si ce rassemblement a eu lieu à Sainte-Rose, comme l’affirme le journal La Presse. Cependant, ils affirment que c’est la première éclosion dans un party privée sur l’île Jésus.

«On a contacté tous les jeunes présents à la fête et tous leurs proches qui auraient pu être en contact avec eux, ajoute Mme Goudreau. On a demandé à tous les contacts proches de se faire dépister et rester en isolement de manière préventive. C’est triste pour ces jeunes qui vont manquer le travail étudiant et une partie de leur été.»

Le CISSS de Laval affirme qu’il est important que toute la population contribue à faire circuler les messages de prévention, notamment le respect du nombre de personnes dans les rassemblements et la distanciation sociale de deux mètres entre chaque individu.

Application de traçage

D’autre part, les députés québécois membres de la Commission des institutions auront jusqu’à ce vendredi 14 août pour se pencher sur les différentes questions entourant une application québécoise de traçage.

Cet outil permettrait à la personne qui l’a téléchargé d’être informée si elle rentre en contact avec une personne qui a reçu un test positif de COVID-19.

En théorie, une telle application doit permettre de faciliter le travail de recherche de contacts. Ce travail fait présentement par la santé publique est considéré comme crucial pour endiguer la propagation du coronavirus.

Le recours à de telles applications soulève cependant des enjeux de protection des renseignements personnels, de respect de la vie privée, voire de cybersécurité.

Rappelons que depuis deux semaines, le gouvernement ontarien a lancé une application gratuite baptisée «Alerte COVID».

Décès à Laval

Le Centre intégré de la Santé et Services sociaux ( CISSS) de Laval déplore un nouveau décès relié à la COVID-19 sur l’île Jésus, pour un total de 675.

Depuis près de deux mois, le nombre de décès était demeuré stable à Laval.

Également, en date du jeudi 13 août, le nouveau bilan lavallois enregistre 18 nouveaux cas répertoriés sur le territoire, pour un total de 6170.

Au total, six personnes sont toujours hospitalisées, dont deux aux soins intensifs.

Un total de 5330 lavallois se sont rétablis et 7 employés du CISSS de Laval sont encore absents du travail à cause de la COVID-19.

104 nouveaux cas au Québec

Au Québec, 6 personnes ont perdu la vie à cause de la COVID-19 depuis hier, portant le total à 5715 dans la province à ce jour.

Le gouvernement provincial recense 104 nouvelles personnes infectées pour un total de 60 917 cas confirmés jusqu’ici.

Le nombre de personnes hospitalisées a diminué de 2 personnes par rapport à la veille avec un total de 149 personnes et une légère hausse des patients aux soins intensifs avec 23 personnes.

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

555
Publicité

Populaires

Nous suivre sur Facebook

Publicité
342
Haut de page