Connectez-vous à nous
En 2018, la Ville avait acquis de Parker Hannifin Corporation ce bâtiment industriel sur l’avenue Francis-Hughes au coût de 11 M$, soit près de 2 fois la valeur foncière de l'immeuble au moment de la transaction. (Photo 2M.Media – Archives)

Conseil municipal

36 M$ dans la mise aux normes d’un bâtiment acquis en 2018

Il en coûtera la rondelette somme de 36 millions de dollars pour des travaux de mise aux normes et de rénovation des systèmes d’un bâtiment acquis par la Ville il y a 3 ans et demi au coût de 11 M$.

Juin 2018, sans sommaire décisionnel en appui à la résolution, les élus avaient entériné en toute hâte l’acquisition de l’immeuble du 2785, ave Francis-Hughes à un coût près de 2 fois sa valeur au rôle d’évaluation, alors établie à 5,7 M$.

À l’époque, l’administration municipale faisait valoir l’urgence d’agir puisqu’elle devait rapidement relocaliser les employés de certains services municipaux.

«On aurait dû planifier un peu mieux, a réagi au dernier conseil municipal l’élu de Fabreville, Claude Larochelle, dénonçant au passage le fait d’être mis devant le fait accompli. On arrive à la dernière minute, on nous fait la présentation cet après-midi [le 7 décembre] où on nous fait passer une dépense surprise de 36 M$.»

Nature des travaux

Daté du 24 novembre 2021, le sommaire décisionnel produit par le Service de la gestion des immeubles fait état des travaux d’aménagement – phase 2 pour abriter temporairement le poste de police du 3225, boulevard Saint-Martin Est (qui doit faire l’objet de travaux de réfection majeure) et installer de façon permanente la division «Quartier maître» du Service des incendies, la division mesure d’urgence et l’aménagement des espaces techniques et fonctionnels pour le Service de la gestion de l’eau.

«[…] il y avait lieu de prévoir des travaux de mise aux normes et de rénovation des systèmes du bâtiment et de les intégrer dans la phase 2, peut-on y lire. Ces travaux [parmi lesquels on cite le remplacement de la membrane de toiture et de l’entrée électrique, l’installation d’une génératrice d’urgence et la réfection du stationnement] étaient prévus dans une phase ultérieure».

Or, on ajoute que «l’envergure des travaux de la phase 2 est trop importante pour être incluse dans le programme 54-10506».

Vérification faite, ce programme affecté à la Rénovation des bâtiments municipaux prévoyait une enveloppe globale de 10 M$ en 2021.

Il a ainsi été recommandé d’inscrire ces travaux en tant que nouveau projet au Programme triennal d’immobilisations (PTI) 2021-2022-2023. Résultat, la dépense de 36 M$ a été ventilée sur quatre ans, à savoir 500 000 $ en 2021, 15 M$ par année en 2022 et 2023 et 5,5 M$ possiblement en 2024.

Bientôt 50 ans

Construit en 1974, le bâtiment municipal localisé dans le parc industriel Centre est l’ancienne propriété de Parker Hannifin Corporation, un leader mondial des technologies du mouvement et du contrôle qui a fait le choix de quitter le Québec en 2018.

Au nouveau rôle en vigueur depuis le 1er janvier, le bâtiment de 13 600 mètres carrés est évalué à quelque 7 M$ et le terrain à 5,2 M$ pour une valeur globale de 12 217 000 $.

Commentaires

Journaliste à l'économie, l'environnement, le logement et la politique municipale, provinciale et fédérale, sstamour@2m.media, 450-667-4360 poste : 3523

Publicité

Populaires

Facebook

Publicité
Haut de page