Connectez-vous à nous

Actualités

175 vaccinations le premier jour à Laval

Le mercredi 23 décembre, la première journée de vaccination sur le territoire de Laval a vu 175 membres du personnel de la santé recevoir leur inoculation.

C’est ce qu’a annoncé le Centre intégré de santé et services sociaux (CISSS) de Laval qui débute cette semaine son opération de vaccination avec espoir de contrer la COVID-19 sur l’île Jésus.

«Nous sommes très heureux que cette journée se soit déroulée sans ennui, d’affirmer Judith Goudreau, porte-parole du CISSS de Laval. On sentait une fébrilité de la part des membres de l’organisation qui ont fait de cette journée une réussite.»

Une première

Parmi les faits saillants de la journée, la première personne à se faire vacciner en sol lavallois a été Sylvie Schaffro, une préposée aux bénéficiaires du CHSLD (centre d’hébergement et de soins longue durée) Fernand-Larocque.

Âgée de 58 ans, Mme Schaffro a délaissé son emploi dans les finances pour entamer une nouvelle carrière dans le domaine de la santé, en s’inscrivant à la formation accélérée de préposés aux bénéficiaires plus tôt cet automne.

Sylvie Schaffro est devenue officiellement préposée aux bénéficiaires (PAB) il y a deux jours.

«Elle m’a confié être très heureuse de ce changement de carrière», raconte Judith Goudreau, avant de poursuivre: «Je travaille maintenant avec mon cœur » me disait-elle. Mme Schaffro invite d’ailleurs tous les membres du personnel de la santé à se faire vacciner. C’est le meilleur moyen de se protéger soi-même, ainsi que les usagers dont nous prenons soin.»

Près de 1500 personnes

La vaccination sur le sol de Laval se poursuit en ce jeudi 24 décembre, à la veille de Noël. Au total, 2925 doses seront livrées à l’Hôpital de la Cité-de-la-Santé, ce qui devrait permettre d’inoculer environ 1460 citoyennes et citoyens.

Rappelons que plus tôt cette semaine, le Courrier Laval précisait que le vaccin sera uniquement offert dans les annexes situées à l’arrière de l’Hôpital de la Cité-de-la-Santé pour le moment en raison des contraintes de déplacement émises par Pfizer et BioNTech.

Si ce vaccin ou celui de Moderna devenaient plus mobiles, le CISSS de Laval souhaite établir des cliniques de vaccination dans les parties est et ouest de Laval.

Commentaires

Rédacteur en chef, journaliste à la culture et aux faits divers, Benoit.leblanc@2m.media, 450-667-4360 poste : 3526

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Populaires

Facebook

Publicité
Haut de page