Connectez-vous à nous
Medicago

COVID-19

173 M$ investis pour le candidat-vaccin de Medicago

Medicago a annoncé vendredi qu’elle avait conclu un accord avec le gouvernement du Canada pour fournir jusqu’à 76 millions de doses de son vaccin recombinant produit sur plantes contre la COVID-19, sous réserve de l’approbation de Santé Canada.

La société biopharmaceutique basée à Québec recevra aussi une aide gouvernementale de 173 M$ pour financer la recherche et le développement de celui-ci, ainsi que la construction de ses installations de production.

«Nous sommes fiers de pouvoir développer un vaccin au Canada pour la population canadienne, et nous remercions le gouvernement de sa confiance envers Medicago», a déclaré Bruce Clark, président et chef de la direction de Medicago, par voie de communiqué.

«Notre gouvernement est engagé à protéger la santé et la sécurité des Canadiens, mentionne quant à lui Navdeep Bains, ministre de l’Innovation, des Sciences et de l’Industrie. L’investissement annoncé supporte les technologies innovantes développées au Canada pour lutter contre la COVID-19 et soutenir nos capacités de production biologique au Canada.»

Le 12 mars, la société québécoise avait annoncé avoir produit des particules pseudo-virales du coronavirus seulement 20 jours après avoir obtenu le gène du virus. L’organisation était donc en possession d’un candidat vaccin viable contre la COVID-19.

Les essais précliniques avaient ensuite démarré avec le soutien financier du gouvernement du Québec, suivis de la première phase d’essais sur des volontaires dès le 14 juillet.

Medicago espère lancer la phase 2 au début du mois de novembre, puis la phase 3 dès décembre.

«Nous sommes confiants du succès de notre candidat vaccin et nous annoncerons les résultats de la phase 1 d’ici quelques semaines», se réjouit Nathalie Landry, vice-présidente exécutive, Affaires scientifiques et médicales à Medicago.

Le premier produit de l’entreprise, qui est un vaccin quadrivalent recombinant à particules pseudo-virales pour l’immunisation active contre la grippe saisonnière, est actuellement à l’étude par Santé Canada après la finalisation d’un programme d’études cliniques visant à démontrer son innocuité et son efficacité sur plus de 25 000 sujets. (N.P./IJL)

Commentaires

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Populaires

Facebook

Publicité
Haut de page