Connectez-vous à nous
(Photo 2M.Media)

COVID-19

Visite guidée de la zone rouge à l’Hôpital de la Cité-de-la-Santé

En raison de la baisse significative de «patients COVID» à l’Hôpital de la Cité-de-la-Santé, le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de Laval procède présentement au démantèlement de la zone rouge qui avait été créée au début de la pandémie.

Le Courrier Laval a toutefois eu la chance de visiter les lieux avant que ceux-ci soit réaménagés en vue du retour à la normale.

Voici un résumé de la visite effectuée en compagnie d’Éric Daviau, chef de service de cette même unité.

Protocole strict

Pour entrer dans la zone rouge, il était nécessaire de suivre une formation sur le port des équipements de protection individuelle. Cela implique le port du masque, de lunettes de sécurité, ainsi qu’une jaquette.

Une affiche indique ensuite l’arrivée devant la porte donnant accès à la zone rouge.

Affiche installée sur un paravent devant la zone rouge. (Photo 2M.Media)

Un poste de désinfectant pour les mains est aussi installé à l’entrée. Il est évidemment obligatoire de se désinfecter les mains avant d’accéder à cette zone.

Notons aussi que la jaquette doit être retirée avant la sortie. Elle est déposée dans une corbeille prévue à cet effet, ce qui signifie qu’il faut se procurer une nouvelle combinaison à chaque entrée et sortie.

Classeurs et vestiaire

À l’entrée de la zone rouge, quatre classeurs ont été installés. Ceux-ci comportaient des masques N95 qui sont nécessaires aux travailleurs en tout temps.

Une étagère permet aux employés d’y déposer leur visière et leurs lunettes.

Un vestiaire a aussi été créé dans un ancien bureau de travail. Les gens peuvent donc s’y changer avant d’entrer dans la zone COVID.

Poste de travail

Une fois dans la zone rouge, on se retrouve à l’intérieur d’un mur de polythène qui permet de délimiter l’endroit.

Mur de polythène installé temporairement. (Photo 2M.Media)

Il est possible de constater qu’un gros poste de travail a été mis en place. Il y en a un à chaque extrémité du département pour faciliter la communication et assurer une surveillance des deux sorties.

Poste de travail. (Photo 2M.Media)

Les installations comprennent un coin-repas avec réfrigérateur, micro-ondes, grille-pain et autres.

L’objectif est de limiter les allées et venues à l’extérieur de la zone rouge.

Chambres

Selon M. Daviau, on retrouvait deux «patients COVID» par chambre au pire de la crise sanitaire. Ceux-ci étaient installés à chaque extrémité de la pièce.

Pour limiter la transmission du virus par voie d’aérosol, toutes les chambres ont été mises à pression négative à l’aide d’équipement installé dans la salle de bain de la pièce.

Appareil permettant de conserver l’air de la pièce à pression négative. (Photo 2M.Media)

Désinfection

Tout au long de la pandémie, une partie importante de l’opération était la désinfection des chambres lorsqu’un patient quittait l’hôpital.

Cela implique de désinfecter toutes les surfaces, particulièrement celles des lits.

Sortie

Tel que mentionné précédemment, la jaquette doit être retirée à la sortie de la zone rouge. Il faut tenter de l’enlever sans toucher au tissu extérieur, car celui-ci pourrait être contaminé.

La désinfection des mains est aussi obligatoire comme à l’habitude.

Commentaires

Publicité

Populaires

Facebook

Publicité
Haut de page