Connectez-vous à nous
L'Hôpital de la Cité-de-la-Santé fait partie du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de Laval.

COVID-19

Un centre de dépistage pour la COVID-19 à Laval

Alors qu’aucun cas de la COVID-19 n’était encore confirmé sur l’île Jésus au moment d’écrire ces lignes, dans l’après-midi du lundi 16 mars, le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de Laval a ouvert un centre de dépistage pour les Lavallois.

«Le neveu d’un de mes amis est arrivé de Milan vendredi passé [6 mars], témoignait une citoyenne lavalloise originaire d’Italie, qui désire garder l’anonymat, la semaine dernière. Après son arrivée, aucune vérification n’a été réalisée. Comme il était inquiet et qu’il travaille pour un centre d’hébergement de soins de longue durée à Laval (CHSLD), il a décidé d’appeler Info-Santé même s’il n’avait pas des symptômes.»

Sur rendez-vous

Désormais tout Lavallois revenant de l’étranger comme ce jeune homme et qui suspectent avoir des symptômes, soit de la fièvre, toux ou des difficultés respiratoires, doit d’abord contacter le 1 877 644-4545 et sera rédige au besoin vers le 811 pour prendre rendez-vous et passer un test à cette clinique temporaire.

Ayant pignon sur rue depuis lundi sur le boulevard Lévesque, ce centre de dépistage sera ouvert tous les jours, de 9h à 21h, répondant ainsi aux demandes du territoire.

«On a préféré faire consulter les Lavallois un seul à la fois pour éviter toute propagation, explique Pierre-Yves Séguin, porte-parole du CISSS de Laval. Toute personne qui soupçonne avoir des symptômes doit avant tout appeler la ligne ayant été mise à sa disposition par le gouvernement, question d’être évaluée par une infirmière et redirigée vers la clinique de dépistage au besoin.»

Quant aux échantillons, ils seront analysés par le Laboratoire de santé publique du Québec (LSPQ) et les résultats seront communiqués aux usagers en moins de 72 heures.

Rappelons que François Legault a également demandé à tous les Québécois rentrant de voyage, peu importe le pays, de s’isoler de manière préventive pendant 14 jours. Une mesure qui est dorénavant obligatoire pour les employés de l’État, qui continueront de toucher leur salaire pendant leur période de quarantaine.

Garderie pour les enfants du réseau

Des services de garde ont été ouverts pour accueillir les enfants de 0 à 13 ans des 12 098 employés du CISSS de Laval.

«Les services de garde sont disponibles pour l’ensemble des employés du réseau de la santé, assure M. Séguin. Ce qui inclut les intervenants sociaux, médecins, infirmières et tout autre employé du CISSS de Laval.»

Cas à Laval

Un employé de l’Hôpital juif de réadaptation a reçu un diagnostic positif à la COVID-19 confirme également le CISSS de Laval.

L’employé, qui habite Montréal, s’est présenté au travail le 10 mars alors qu’il était asymptomatique, mais dans une période où il était contagieux.

Le lendemain, il s’est présenté de nouveau à l’hôpital afin de signaler à son gestionnaire qu’il ressentait des symptômes de la COVID-19.

L’organisation a immédiatement retourné cette personne à son domicile afin qu’elle débute son isolement volontaire.

Depuis, toutes les installations de l’Hôpital juif de réadaptation ont été désinfectées. Les risques de contamination demeurent très faibles et tous les usagers peuvent venir recevoir leurs soins.

«La surveillance est accrue et on oblige tout le monde à se laver les mains au liquide désinfectant à l’entrée ainsi qu’à la sortie, spécifie le porte-parole du CISSS de Laval. Il n’y a que deux portes par lesquelles les patients, le personnel et les visiteurs peuvent entrer.»

Suspension de visites

Les visites aux patients et résidents sont temporairement suspendues dans les centres hospitaliers et les centres d’hébergement de soins de longue durée (CHSLD) sur l’île Jésus.

«Afin d’assurer la protection de nos usagers, de nos résidents et des employés et d’éviter la propagation de la COVID-19 dans nos installations, seul le personnel autorisé est admis, et ce, jusqu’à nouvel ordre», affirme le CISSS.

En pédiatrie, un seul parent est autorisé à accompagner l’enfant. Des exceptions pourront être faites tout en prenant des mesures de prévention additionnelles pour réduire au maximum les risques.

Se laver les mains!

D’autre part, le CISSS de Laval rappelle qu’un bon lavage des mains ainsi que de tousser dans le pli du coude demeurent les meilleures mesures à appliquer afin d’éviter la propagation du virus.

Il est aussi recommandé d’éviter de visiter des personnes vulnérables pendant 14 jours, et ce, au retour d’un voyage.

Des lignes de communication ont été établies afin de donner de l’information sur le coronavirus aux gestionnaires, employés et médecins du CISSS de Laval.

Rappelons que ce lundi 16 mars, à 15h30, Santé Québec confirmait 50 cas, alors que 3073 personnes étaient sous investigation et 3079 analyses s’étaient révélées négatives.

Commentaires

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Populaires

Facebook

Publicité
Haut de page