Connectez-vous à nous

Transport scolaire: grève évitée à Autobus Mistral à Laval

Actualités

Transport scolaire: grève évitée à Autobus Mistral à Laval

NÉGOCIATION. Le Syndicat des Teamsters a fait savoir que la menace de grève qui planait chez la vingtaine de chauffeurs d’Autobus Mistral a été évitée, le 11 avril, après qu’ils eurent ratifié une entente de principe avec l’employeur.

Commentaires

Quelque 2000 élèves de la Commission scolaire de Laval (CSDL) auraient été privés de transport d’autobus si cette entente n’était pas intervenue.

Cet accord prévoit une augmentation rétroactive au 1er septembre 2017 de 6,6 %, en plus des augmentations annuelles selon l’Indice des prix à la consommation (IPC). Ces augmentations ne pourront être inférieures à des seuils de 1,25 à 2 % selon l’année de la convention collective.

Les offres salariales étaient au cœur des revendications des travailleurs de l’industrie du transport scolaire. Les offres des transporteurs scolaires tournent autour de 1 % par année, inférieures à l’IPC qui était de 1,8 % l’année dernière.

Une victoire

«C’est une première victoire à Laval, a déclaré dans un communiqué le président de la Section locale 106, Jean Chartrand.  Les transporteurs scolaires à travers le Québec doivent maintenant prendre note. Les employeurs auraient tout intérêt à ne pas sous-estimer la colère et la détermination de ces travailleurs qui gagnent entre 20 000 $ et 25 000 $ par année.»

Quelque 2000 élèves de la Commission scolaire de Laval (CSDL) auraient été privés de transport d’autobus si cette entente n’était pas intervenue.

Cet accord prévoit une augmentation rétroactive au 1er septembre 2017 de 6,6 %, en plus des augmentations annuelles selon l’Indice des prix à la consommation (IPC). Ces augmentations ne pourront être inférieures à des seuils de 1,25 à 2 % selon l’année de la convention collective.

Les offres salariales étaient au cœur des revendications des travailleurs de l’industrie du transport scolaire. Les offres des transporteurs scolaires tournent autour de 1 % par année, inférieures à l’IPC qui était de 1,8 % l’année dernière.

Une victoire

«C’est une première victoire à Laval, a déclaré dans un communiqué le président de la Section locale 106, Jean Chartrand.  Les transporteurs scolaires à travers le Québec doivent maintenant prendre note. Les employeurs auraient tout intérêt à ne pas sous-estimer la colère et la détermination de ces travailleurs qui gagnent entre 20 000 $ et 25 000 $ par année.»

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste sport et communauté

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page