Connectez-vous à nous

Politique municipale

Tassoni et Galati de retour dans le giron d’Action Laval

Cinq jours après la double défection des conseillers Michel Poissant et Daniel Hébert, qui siègent désormais comme indépendants, voilà que le parti Action Laval réintègre les élus Isabella Tassoni et Paolo Galati au sein de son caucus.

Cette annonce rendue publique ce lundi 25 mai fait suite à la décision de la Commission municipale du Québec (CMQ) de ne pas porter d’accusation contre ces deux élus qui faisaient l’objet d’une enquête en lien avec leur Déclaration d’intérêts pécuniaires, déclare le chef intérimaire du parti, Achille Cifelli.

«L’enquête administrative menée en vertu de la Loi sur l’éthique et la déontologie en matière municipale n’a pas permis d’établir qu’il y a eu manquement par rapport au Code d’éthique des élus de la municipalité», confirme au Courrier Laval Isabelle Rivoal, porte-parole à la CMQ.

David De Cotis

Par ailleurs, Mme Rivoal précise qu’il en va de même pour David De Cotis qui, lui, n’a toutefois par regagné le caucus pour l’instant.

Rappelons que le 10 février dernier, question de ne pas nuire au travail de leurs collègues, les trois élus avaient annoncé leur retrait du caucus d’Action Laval le temps qu’ils collaborent avec les différentes instances. À ce propos, M. De Cotis était aussi visé par une enquête de l’Unité permanente anticorruption (UPAC) relativement à des allégations de trafic d’influence alors qu’il était vice-président du comité exécutif et président de la Société de transport de Laval (STL).

L’élu de Saint-Bruno a toujours nié avoir exercé la moindre pression politique pour faire débloquer, en 2014, un projet de développement immobilier dans un secteur où il possédait des terrains ou encore pour favoriser une connaissance lors d’un appel d’offres public lancé par la STL en 2015.

À cet égard, Achille Cifelli réitère sa pleine confiance en David De Cotis.

Cela dit, avant qu’il ne réintègre le caucus, le parti «veut s’assurer que tout soit fait dans le bon ordre pour protéger l’intégrité de l’équipe», précise le chef par intérim.

Enfin, la direction d’Action Laval a indiqué que les conseillers Isabella Tassoni (Laval-des-Rapides) et Paolo Galati (Saint-Vincent-de-Paul) réagiraient publiquement sur leur page Facebook au cours des prochains jours.

Commentaires

Journaliste à l'économie, l'environnement, le logement et la politique municipale, provinciale et fédérale, sstamour@2m.media, 450-667-4360 poste : 3523

1 commentaire

1 commentaire

  1. Boubacar Sacko

    25 mai 2020 à 17 h 27 min

    Désolé pour eux , il n’en demeure pas moins qu’il y’a toujours anguille sous roche . Ces trois conseillers doivent clairement comprendre une bonne fois pour toute que les temps ont changé à Laval . La politique est et demeurera une affaire de perception . Rendez-vous pris pour les prochaines élections municipales nonobstant les conclusions de la CMQ .

Répondre

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Populaires

Facebook

Publicité
Haut de page