Connectez-vous à nous

Actualités

Édition post-prix Dunamis au Symposium de Ste-Rose

Du 25 au 28 juillet, ce sont quelque 90 artistes et autant de démarches originales que les visiteurs pourront apprécier, dont le nouveau porte-parole du Symposium de Ste-Rose, l’acteur et illustrateur Nico Racicot.

«Tout comme les autres artistes exposants, je vais créer des œuvres en direct durant quatre jours, confie le comédien originaire de Rosemère. Depuis trois ans, j’explore la forme des genres, en allant de l’hyper masculinité à l’hyper féminité dans un style de personnages satiriques pouvant rappeler le <@Ri>cartoon<@$p>.»

Doté de médiums tels l’acrylique, les marqueurs et l’impression digitale, Nico Racicot investira donc le rez-de-chaussée du Centre d’art Sainte-Rose, alors qu’à l’étage de l’immeuble, on trouvera les grands formats des membres de la Corporation Rose-Art, organisme responsable du Symposium depuis ses débuts.

«Les arts visuels m’ont permis de me créer un journal intime à partager avec le public.»

– Nico Racicot, acteur, illustrateur et porte-parole

24e édition

Les artistes-peintres et sculpteurs se déploieront en cinq îlots disposés le long du boulevard Sainte-Rose, que ce soit aux abords du quartier général qu’est la galerie La Vieille Caserne, sinon autour des écoles Villemaire et Latour, ainsi que les alentours du couvent et presbytère, attenant à l’église Sainte-Rose-de-Lima.

«D’année en année, j’essaies de garder l’esprit de notre événement où ce sont les artistes qui sont à l’honneur, d’affirmer Carole Faucher, qui dirige le Symposium et Rose-Art depuis désormais huit ans. Nous sommes tous fiers de montrer au monde les œuvres qu’on a créé durant l’année. Ce n’est pas donner à tous de pouvoir exposer en galerie.»

Tous les styles seront encore mis de l’avant cet été, de l’abstrait au figuratif, dans une palette de couleurs développée selon la personnalité de chacun des exposants.

«On vise avoir un maximum de médiums et styles, d’ajouter Oprina Felicia-Doléa, responsable du jury de sélection depuis une décennie. Cette année, nous accueillerons des spécialistes en techniques mixtes et sculptures recyclées. Nous essayons toujours d’avoir des participants dont le travail professionnel sort de l’ordinaire.»

Bon an mal an, il se vend plus de 300 œuvres durant l’événement qui attire en moyenne entre 20 et 25 000 visiteurs. Un atelier d’initiation à la peinture leur est, entre autres, destiné.

Comme chaque année, la présidence d’honneur sera assumée par le député du comté, soit Christopher Skeete, pour qui l’accès aux arts demeure un enjeu important, avait-il affirmé à plusieurs reprises durant la dernière campagne électorale provinciale.

Organisé par Rose-Art, le 24e Symposium de Ste-Rose se tiendra du 25 au 28 juillet dans le Vieux Sainte-Rose. Information: www.roseart.ca ou 450 625-7925.

Commentaires

Rédacteur en chef, journaliste à la culture et aux faits divers, Benoit.leblanc@2m.media, 450-667-4360 poste : 3526

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Populaires

Facebook

Publicité
Haut de page