Connectez-vous à nous

Surdité, communication et vie de famille sur scène

lidl opening times today

Culture

Surdité, communication et vie de famille sur scène

THÉÂTRE. Depuis sa fondation en 2009, LAB87 veut transmettre sa passion pour la dramaturgie anglo-saxonne émergente tel qu’on pourra le découvrir avec « Tribus », la pièce présentée en ouverture de saison à la Maison des arts de Laval.

Commentaires

«Dès le départ, j’ai été surpris de voir l’auteure, Nina Raines, plonger dans l’univers des personnes sourdes avec rigueur et un genre mélangeant drame et comédie, car on rit beaucoup, de raconter David Laurin, comédien et codirecteur artistique de LAB87. Ce sont des gens sous-représentés dans notre vie culturelle.»

Avec sa partenaire Klervi Thienpont, David Laurin s’est familiarisé avec cette culture et l’histoire de la langue des signes québécoise (LSQ).

«Plus on a avancé dans le projet, plus on a réalisé que notre interprétation serait plus complexe que de simplement maîtriser quelques signes, continue le comédien né en 1983. Ces gens ont été opprimés longtemps, notamment enfermés avec les malades mentaux. C’est pourquoi ils préfèrent encore beaucoup rester entre eux. Ils fréquentent le même dentiste, les mêmes restaurants, etc.»

Billy et Sylvia

Dans Tribus, la Britannique Nina Raines expose une famille d’intellectuels où chaque enfant tente de suivre les traces des parents, un père professeur d’université et une mère aspirante écrivaine. Les défis de connaissance et d’exploit de la matière grise et une communication très forte ponctuent leur quotidien.

«L’un d’eux, Billy, est sourd de naissance, poursuit David Laurin. Au début, il ne s’exprime à peu près pas. Toutefois, il s’émancipera au fil de la pièce, voulant quitter la maison.»

L’équilibre de la famille s’en trouvera alors menacé. Billy a rencontré Sylvia, une malentendante en voie de devenir sourde qui l’aide à s’épanouir. Les mots deviennent la clef, mais aussi l’obstacle à une communication subtile entre chacun des personnages confrontés à la décision de Billy.

«Les spectateurs vont être étonnés de s’identifier à ces gens-là, d’ajouter David Laurin. À la mise en scène, Frédéric Blanchette tenait à mettre le public dans la peau d’une personne sourde ou en train de le devenir.»

Catherine Chabot, Benoît Drouin-Germain, Jacques L’Heureux et Monique Spaziani complètent la distribution.

LAB87 et le Théâtre de la Manufacture présentent la pièce «Tribus», texte de Nina Raines, mise en scène de Frédéric Blanchette, le samedi 15 octobre, à 20h, au Théâtre des Muses de la Maison des arts de Laval (1395, boulevard de la Concorde Ouest). Information: 450 667-2040.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Rédacteur en chef, journaliste à la culture et aux faits divers, Benoit.leblanc@2m.media, 450-667-4360 poste : 3526

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Culture

555
Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
342
Haut de page