Connectez-vous à nous

Suppléant de la Commission scolaire de Laval infecté

lidl opening times today

COVID-19

Suppléant de la Commission scolaire de Laval infecté

Un professeur suppléant a fréquenté l’école primaire Saint-Dorothée les 11 et 12 mars selon des informations obtenues par le Courrier Laval.

«Une lettre de l’école a été envoyée aux parents le 23 mars pour nous informer qu’un suppléant avait fréquenté la classe de mon garçon en sixième année les 11 et 12 mars», commente une mère dont les enfants fréquentent l’école située sur la montée Gravel, dans l’ouest de l’île Jésus.

La mère ajoute que personne dans la famille ne présente des symptômes jusqu’ici et que tous les membres sont en isolement préventif.

«Je ne suis pas inquiète parce que tout se fait correctement. On a reçu la lettre dès que l’école et le CISSS ont eu plus d’informations sur ce cas précis. Je ne pense pas qu’on est devant un cas de transmission communautaire puisqu’on parle du 11 et 12 mars. On a reçu un appel d’une infirmière hier qui a vérifié avec nous l’état de santé de la famille. Ici, on a quand même pris les précautions nécessaires pour protéger la famille.»

École isolée

La Commission scolaire de Laval (CSDL) confirme qu’aucun élève n’a fréquenté cette école depuis la fermeture. L’école primaire Sainte-Dorothée n’offre pas de service de garde d’urgence pour les travailleurs des services essentiels.

Un communiqué général du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de Laval a été envoyé à tous les parents et membres du personnel. Il est demandé à tous les élèves et membres du personnel de surveiller l’apparition de symptômes jusqu’au jeudi 26 mars inclusivement.

«Il a aussi été demandé aux élèves et membres du personnel ayant été en contact avec la personne concernée de se placer en isolement préventif, au cas où ils développeraient des symptômes», affirme Annie Goyette, porte-parole de la CSDL.

Mesures prises

À titre de rappel, la Commission scolaire avait déjà pris des mesures à la fermeture des écoles pour réduire les risques de contagion.

«Depuis le 13 mars, nous avons lancé une vaste opération de nettoyage et désinfection de nos bâtiments, assure-t-elle. Nous avons des protocoles en place et nous voulons assurer la sécurité des enfants.»

Ces interventions pourraient se poursuivent pendant plusieurs semaines, alors que le gouvernement du Québec a annoncé que les cours ne reprendraient pas avant le mois de mai pour les élèves des niveaux primaire et secondaire.

 

 

 

 

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

555
Publicité

Populaires

Nous suivre sur Facebook

Publicité
342
Haut de page