Connectez-vous à nous

Sept arrestations à Vimont

Faits divers

Sept arrestations à Vimont

STUPÉFIANTS. La Police de Laval a arrêté sept personnes, mardi soir, lors de perquisitions menées au Bistro Bar Patriote, situé au 67, boulevard Saint-Elzéar Ouest, et dans une résidence de Vimont.

Commentaires

Lors de cette rafle, les policiers ont saisi une arme longue, près de 10 000 $ en argent comptant, quelque 2500 grammes de cannabis, d’une valeur de 10 800 $, plus de 100 grammes de cocaïne, évaluées à 10 000 $ et une dizaine de bouteilles d’alcool dont l’étiquetage n’était pas conforme.

Les hommes arrêtés sont âgés entre 20 et 60 ans. Trois d’entre eux comparaîtront ce matin au palais de justice de Laval et trois ont été libérés avec promesse de comparaître. Le septième individu a été pris en charge par Immigration Canada.

Les chefs d’accusation sont trafic de stupéfiants, possession en vue de faire le trafic, possession simple, entreposage non sécuritaire d’une arme à feu et bris de condition.

«Nous avions déjà perquisitionné au bar Patriote en 2015 et les mêmes personnes y avaient été arrêtées, indique la sergente Geneviève Major, des Affaires publiques de la police de Laval. Quant à l’autre adresse, nous étions là en 2005, mais dans ce cas-ci, des personnes différentes étaient visées.»

L’opération a été effectuée par 25 policiers et s’inscrivait dans le cadre du projet Domino, débuté en octobre 2016 à la suite d’information reçue du public.

Lors de cette rafle, les policiers ont saisi une arme longue, près de 10 000 $ en argent comptant, quelque 2500 grammes de cannabis, d’une valeur de 10 800 $, plus de 100 grammes de cocaïne, évaluées à 10 000 $ et une dizaine de bouteilles d’alcool dont l’étiquetage n’était pas conforme.

Les hommes arrêtés sont âgés entre 20 et 60 ans. Trois d’entre eux comparaîtront ce matin au palais de justice de Laval et trois ont été libérés avec promesse de comparaître. Le septième individu a été pris en charge par Immigration Canada.

Les chefs d’accusation sont trafic de stupéfiants, possession en vue de faire le trafic, possession simple, entreposage non sécuritaire d’une arme à feu et bris de condition.

«Nous avions déjà perquisitionné au bar Patriote en 2015 et les mêmes personnes y avaient été arrêtées, indique la sergente Geneviève Major, des Affaires publiques de la police de Laval. Quant à l’autre adresse, nous étions là en 2005, mais dans ce cas-ci, des personnes différentes étaient visées.»

L’opération a été effectuée par 25 policiers et s’inscrivait dans le cadre du projet Domino, débuté en octobre 2016 à la suite d’information reçue du public.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste à la retraite

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Faits divers

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page