Connectez-vous à nous

Retour aux sources pour Laurent Dauphin

lidl opening times today

Hockey

Retour aux sources pour Laurent Dauphin

À chaque mois, le Courrier Laval présente le parcours d’un joueur du Rocket s’étant démarqué par son travail sur la glace. Laurent Dauphin est le joueur des mois de février et mars.

L’attaquant québécois a obtenu 5 buts et 13 points en 16 rencontres. Il s’agit de la meilleure récolte offensive de la formation lavalloise au cours de cette même séquence.

Dauphin a rejoint l’organisation en janvier. Il a été obtenu en retour de Michael McCarron dans une transaction entre le Canadien de Montréal et les Predators de Nashville. «Je m’y attendais un peu, car je n’aimais pas vraiment mon utilisation à Milwaukee [club-école de l’équipe américaine], explique le principal intéressé. Le fait que ce soit ici est juste parfait.»

Il souhaite maintenant s’établir ici et poursuivre son développement pour éventuellement faire sa place dans le grand club.

Débuts

L’athlète de 25 ans a grandi à Repentigny. Il a rapidement eu la piqûre du hockey. «Mon frère étant plus vieux, on allait à la patinoire extérieure, explique-t-il. C’est comme ça que ç’a commencé. On regardait aussi tous les matchs du Canadien à la télévision.»

Il admirait particulièrement Alex Kovalev qui remplissait les filets avec la Sainte-Flanelle.

Lors de son parcours dans le hockey mineur, Dauphin a gradué les différents échelons jusqu’au Midget AAA. Il a alors rejoint les Phénix du Collège Esther-Blondin. L’équipe a connu une saison 2011-2012 exceptionnelle, se rendant à la Coupe Telus, tournoi récompensant la meilleure équipe de niveau Midget au Canada.

«C’était une super belle expérience, note le numéro 25. On est arrivé là-bas et on jouait bien. On dominait les matchs, même que ça nous surprenait un peu. Ça ne s’est pas déroulé comme on le voulait en finale, mais ça reste un beau souvenir.»

Les représentants québécois avaient laissé filer une avance importante en troisième période et s’étaient inclinés par la marque de 6 à 5 en deuxième prolongation contre les Optimist Rebels de Red Deer, en Ontario. Malgré le revers, Dauphin a été nommé joueur le plus utile du tournoi.

Parcours junior

Le joueur de centre a poursuivi son parcours en disputant trois saisons complètes avec les Saguenéens de Chicoutimi. Il s’agissait d’un premier défi sur le plan personnel, car il se retrouvait seul à plus de 400 kilomètres de la maison.

«J’ai eu la chance d’être très bien accueilli par ma famille de pension, explique Dauphin. Il y avait évidemment des moments plus difficiles où tu te sens loin de la maison, mais, dans l’ensemble, ça s’est très bien passé.»

À sa dernière saison avec le club du Saguenay, il a agi à titre de capitaine. Il a terminé son stage junior avec une récolte de 186 points en 170 matchs.

Repêchage

Au terme de sa première saison junior, Laurent Dauphin a représenté le Canada au Championnat du monde des moins de 18 ans. Les joueurs de l’unifolié ont remporté la médaille d’or, réalisant un parcours parfait.

Il a ensuite été repêché par les Coyotes de l’Arizona au 39e rang du repêchage de la Ligue nationale de hockey (LNH). «Nous étions l’année du lock-out, donc le repêchage se déroulait sur une seule journée, se remémore-t-il. J’ai dû attendre plusieurs heures avant d’entendre mon nom. C’était un soulagement et, surtout, un beau moment.»

L’attaquant a eu la chance de disputer ses premiers matchs en carrière dans la LNH avec cette formation. Il a notamment inscrit un but devant famille et amis, le 20 octobre 2016, à son premier match contre le Canadien au Centre Bell.

«C’est l’un de mes plus beaux moments en carrière, assure Dauphin. Il y avait un stress et une excitation de jouer à Montréal, donc de marquer un but était la cerise sur le sundae.»

Retour à la maison

Le joueur de centre ne l’a pas eu facile au cours des dernières saisons. Il a été impliqué dans quatre transactions qui l’ont fait passer par les organisations des Coyotes, des Blackhawks de Chicago et des Predators de Nashville.

«C’est tout le temps difficile, explique-t-il. Le fait d’avoir aussi peu de stabilité paraissait dans mon jeu. J’ai aussi eu une grosse blessure qui m’a retardé dans mon développement.»

Il espère que cette dernière transaction lui permettra d’avoir le pied à terre pour un moment. «C’était dommage d’être encore échangé, mais le fait que ce soit à Montréal tourne tout cela en positif. Il n’y a rien de négatif depuis ce temps-là.»

Objectifs

Avant la pause forcée due à la pandémie de la COVID-19, Laurent Dauphin prenait ses aises à Laval. Il était le meilleur marqueur de l’équipe depuis plus d’un mois et se démarquait dans tous les aspects du jeu.

Il a d’ailleurs été récompensé pour ses bonnes performances en signant un nouveau contrat d’un an à deux volets avec le Canadien de Montréal pour la saison 2020-2021.

Malgré ses statistiques actuelles, il veut encore améliorer son apport offensif. «Je veux travailler sur ma finition et compter des buts, conclut-il. Je sais quoi faire défensivement, mais je veux être plus souvent sur la feuille de pointage.»

 

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

555
Publicité

Populaires

Nous suivre sur Facebook

Publicité
342
Haut de page