Connectez-vous à nous
Perspective 3D illustrant la vue du futur parvis de l'église Sainte-Rose de Lima depuis le boulevard Sainte-Rose. (Photo gracieuseté – Ville Laval)

Environnement

Réaménagement de la berge des Baigneurs: c’est parti

Le conseil municipal a adjugé, le 14 avril, un contrat de 4 M$ à la firme Cusson-Morin Construction, donnant ainsi le coup d’envoi à la première phase des travaux du grand projet de réaménagement de la berge des Baigneurs au cœur du vieux Sainte-Rose.

Ces travaux dont la durée est estimée à quatre mois consistent en la réfection du parvis de l’église Sainte-Rose-de-Lima et du stationnement à proximité de l’école Villemaire.

«Il s’agit d’une étape importante de franchie en vue de réaménager l’entrée vers la berge des Baigneurs, un site exceptionnel et très apprécié par les Lavallois», a déclaré par voie de communiqué le conseillère municipale de l’endroit et responsable des dossiers liés à l’environnement au comité exécutif, Virginie Dufour.

Déjà six ans

Mine de rien, le projet d’aménagement et de mise en valeur de ce site riverain fut le premier grand projet à découler de la Vision stratégique Laval 2035: Urbaine de nature, adoptée par l’administration Demers en 2014. À l’automne 2015, une centaine de résidents avaient alors participé à une consultation dont les ateliers de discussion portaient notamment sur les nouvelles installations qu’ils souhaiteraient y voir aménager et la façon de mettre en valeur l’aspect patrimonial et historique du secteur tout en facilitant le passage aux piétons, de telle sorte qu’ils puissent accéder plus aisément à la berge depuis le boulevard Sainte-Rose.

Revitalisation majeure

«C’est l’un des seuls parcs riverains d’importance sur le territoire qui se trouve au cœur d’un quartier animé, de poursuivre Mme Dufour. La revitalisation majeure dont ce site fera l’objet se traduira par des aménagements mieux adaptés aux besoins des visiteurs en matière de mobilité, de sécurité et de pratique d’activités ainsi que par un accès facilité aux lieux et à la rivière des Mille Îles.»

La première phase des travaux cible en grande partie les terrains de l’église, lesquels aménagements ont été rendus possibles grâce à une entente conclue avec la Fabrique de la paroisse Sainte-Rose-de-Lima, l’an dernier.

Toujours en 2020, avant de procéder à la mise en chantier, un inventaire archéologique avait été effectué aux abords de l’église Sainte-Rose-de-Lima et du parc riverain. Ces fouilles archéologiques faisaient suite, rappelons-le, à la découverte, 10 mois plus tôt, d’importants artéfacts à l’occasion de travaux de canalisation réalisés devant l’école Villemaire. Le rapport favorable de cet inventaire a permis de donner le feu vert aux travaux d’aménagement.

Commentaires

Journaliste à l'économie, l'environnement, le logement et la politique municipale, provinciale et fédérale, sstamour@2m.media, 450-667-4360 poste : 3523

Publicité

Populaires

Facebook

Publicité
Haut de page