Connectez-vous à nous

Quand le soleil dit bonjour… au chœur

Culture

Quand le soleil dit bonjour… au chœur

Le country reprend du gallon. D’emblème du kitch qu’il était il y a une vingtaine d’années, il passe maintenant pour une marque d’ouverture d’esprit pour ceux qui le revisitent. De plus en plus, de jeunes artistes puisent à ses sources. Et quand le Mondial Choral s’y abreuve, c’est la fontaine de jouvence pour ses adeptes d’hier et d’aujourd’hui.

Commentaires

Les Cowboys Fringants, Les Colocs, Isabelle Boulay, Daniel Lanois, Mara Tremblay, Kaïn, Jonathan Painchaud… La liste pourrait s’étirer longtemps. De façon plus ou moins affichée, ces artistes ont tous insufflé une fraîcheur nouvelle au style, qui connaissait ses heures de gloire il y a une quarantaine d’années. «Je suis la première étonnée de ce retour en force du country sur la scène musicale québécoise», déclarait Renée Martel, lors du lancement officiel du Mondial Choral, le 8 mai. Les propos de la fille de Drummondville avaient des témoins attentifs, soit ses deux concitoyens, Alexandre Parr et Simon Proulx, du groupe Les Trois Accords. «Le country est la musique de notre enfance. Elle a quelque chose d’éternel», ont-ils lancé.

Mariage étonnant?

En bout de ligne, les chansons du répertoire country ont toutes un charme, conviennent Bourbon Gauthier et Maria Tremblay. Un charme auquel Gregory Charles et son Collège Vocal ont succombé, au grand bonheur de Mara Tremblay, qui a passé une bonne partie de sa jeunesse à chanter dans des chœurs, jusque sous la baguette d’Agnes Grossman, qui dirigeait alors le chœur de l’Orchestre Métropolitain.

Véronic DiCaire ne montre aucune surprise devant l’idée d’une telle soirée, où l’on associe librement country et chant choral. «Il y a tant de pièces du genre qui ont une base gospel, où les chœurs sont mis de l’avant, que ce mariage était inévitable. Pour moi qui suis Franco-Ontarienne, ce fut mes premières rencontres avec la musique. Je pense entre autres au meilleur de Dolly Parton.» «Les mélodies country s’adaptent bien aux chœurs, renchérit Renée Martel. Je me réserve moi-même encore des surprises quant au répertoire que nous allons interpréter», ajoute celle qui prépare actuellement son grand retour sur scène. Renée Martel sera de retour à la Salle André-Mathieu le 4 décembre, pour son spectacle solo.

En attendant, elle interprétera une chanson que Bourbon Gauthier a composée pour elle à l’occasion du Coup de cœur country. Au programme également: un duo Gauthier-DiCaire, qui «en fera pleurer une couple», promet le chanteur.

De son côté, Mara Tremblay prépare un Spaghetti à papa à la sauce chorale qui risque de surprendre. Avec une formule aussi éclatée, une seule répétition et une générale, à quoi peut-on s’attendre? «Aucune idée, répond-elle. C’est ça qui est drôle! C’est complètement fou, mais je suis convaincue que ça va être trippant!»

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...
Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Culture

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page